Régionales 2015 : "Abstention, piège à cons" ?

le , mis à jour le
1
Le ministère de l'Intérieur a dénombré 50,09 % d?abstentionistes lors du premier tour des élections régionales, dimanche 6 décembre.
Le ministère de l'Intérieur a dénombré 50,09 % d?abstentionistes lors du premier tour des élections régionales, dimanche 6 décembre.

44,6 millions de Français inscrits sur les listes électorales étaient appelés à se rendre aux urnes, dimanche 6 décembre, pour le premier tour des élections régionales. Mais un électeur sur deux n'est pas allé voter. Très exactement 50,09 % d'abstentionnistes, selon les résultats définitifs du premier tour publiés par le ministère de l'Intérieur. La participation de dimanche, à peu près semblable à celle du premier tour des dernières élections départementales de mars, s'est inscrite en hausse par rapport au premier tour du précédent scrutin de 2010, qui avait été marqué par un taux d'abstention record de 53,63 %.

Un sondage Ipsos-Sopra Steria pour France Télévisions dresse le portrait de ces Français qui se sont abstenus. Parmi eux, les jeunes sont extrêmement représentés : alors que les personnes âgées de plus de 60 ans se sont largement mobilisées (67 % de votants), 65 % des 18-24 ans se sont abstenus, et 66 % des 25-34 ans. Les ouvriers et les employés sont également fortement représentés (61 % d'abstention chez les ouvriers, 58 % chez les employés). Enfin, l'abstention a également été forte chez les inscrits qui se disent proches de la gauche (56 % chez les sympathisants d'Europe Écologie-Les Verts) ou, plus traditionnellement, chez les électeurs qui n'ont aucune affinité politique. Géographiquement, les électeurs d'Ile-de-France et ceux d'Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine sont ceux qui se sont le plus abstenus...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4314275 le lundi 7 déc 2015 à 16:22

    Peut-on considérer que c'est un rejet global des politiques de toutes tendances ?