Région Ile-de-France : la gauche dénonce « l'enterrement du logement social »

le
5
La présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, lors d'une conférence de presse à Paris le 21 mars.
La présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse, lors d'une conférence de presse à Paris le 21 mars.

La majorité de droite du conseil régional a adopté jeudi soir des mesures supprimant le financement des logements « très sociaux » dans les communes ayant déjà 30 % de HLM.

L’opposition de gauche a dénoncé jeudi 7 avril au soir « l’enterrement du logement social » mis en place par le conseil régional d’Ile-de-France présidé par Valérie Pécresse (LR), après l’adoption de mesures par la majorité de droite limitant le financement du logement « très social ».

La nouvelle majorité régionale, en séance plénière jusqu’à vendredi pour voter son budget, a décidé de mettre fin au financement des logements sociaux pour les plus modestes (PLAI, dit logements « très sociaux ») dans les communes ayant déjà 30 % de HLM.

Si ce n’était le respect dû aux victimes des attentats, « je réclamerais une minute de silence. Ce soir, nous enterrons le logement social en Ile-de-France », a lancé Gilbert Cuzou (PS). « C’est bien la guerre que vous déclarez au logement social, à ses locataires, aux maires engagés dans la construction, et aux 630 000 demandeurs de logements » de la région, a renchéri Céline Malaisé pour le Front de Gauche.

« Pas moins mais mieux » « Nous voulons poursuivre le logement social, pas moins mais mieux, en le répartissant différemment sur le territoire. Cela passe par des mesures anti-ghettos et par une plus grande incitation à la mixité », a pour sa part justifié Geoffroy Didier (LR), vice-président chargé du logement et de la politique de la ville. La fin de ce financement était une promesse de campagne de Valérie Pécresse (LR).

Si la subvention régionale pour la construction de logements sociaux atteint en fait à peine 2 % de leur coût,...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 il y a 8 mois

    La Gôche aime bien ces concentrations et pense que se sont ses électeurs.

  • M8252219 il y a 8 mois

    Halte à la création de ghettos qui deviennent des lieux de concentration de misère de communautarisme d'exclusion et de délinquance.

  • bordo il y a 8 mois

    En avant les postures, les dénonciations, la prosopopée, les mouvements de menton ou de bedaine, tout ce dans quoi la gauche excelle. Au fait, depuis combien de temps la gauche était-elle dans le fromage régional ? Pourquoi en tant d'années n'ont-ils pas mis en oeuvre leur politique ? Parce qu'il y a de l'inertie ? Alors si il y a de l'inertie comment Pécresse peut-elle tout arrêter d'un claquement de doigts ? On se moque de nous.

  • b.renie il y a 8 mois

    les socialistes sont indécrottables. Ils veulent éviter que soit démontrée dans les faits l'inanité de leurs choix politiques quand ils sont au pouvoir. Alors ils braillent et disent n'importe quoi au besoin des contre vérités ce qui est le cas, car de plus le nombre de mises en chantier quand ils étaient aux commandes a baissé, les crédits budgétaires étant par ailleurs jeté par les fenêtres : gaspillés ou détournés à des fins douteuses.

  • M2266292 il y a 8 mois

    Il faut en finir avec ce terme social, parlons travail, innovation, entreprendre, création, emploi, travail pour tous, logement pour tous...