Regain de tension entre hollandais et aubrystes

le
0
Les investitures pour les législatives ont mécontenté les amis d'Hollande, qui s'estiment lésés par la direction du PS.

Nouveau coup de sang au PS. Absorbé par sa volonté de prendre de la hauteur, François Hollande laisse désormais ses partisans affronter seuls ceux de Martine Aubry au sein du parti. Et cela ne se passe pas très bien. François Hollande « n'est plus ce qu'est aujourd'hui Martine Aubry, chef de parti et qui, comme chef de parti, a parfois des décisions surprenantes à prendre», a glissé mercredi sur Europe 1 Jérôme Cahuzac. Le président de la commission des finances à l'Assemblée faisait référence aux investitures pour les législatives de 2012 qui ont provoqué une sévère passe d'armes entre les deux camps, mardi soir.

L'objet du clash? L'investiture de Pouria Amirshahi, proche de la première secrétaire, dans la 9e circonscription des Français de l'étranger (Maghreb), au détriment de Faouzi Lamdaoui, chef de cabinet de François Hollande. Mais au-delà de ce cas particulier, c'est l'ensemble des 31 investitures étudiées mardi soir qui a réveillé les ranc½

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant