Regain de tension en Tunisie au lendemain du remaniement

le
0
Au moins cinq personnes ont été blessées vendredi après-midi dans le centre de Tunis lors d'affrontements entre les policiers anti-émeutes et les manifestants, qui ont été évacués.

Au lendemain du remaniement ministériel, marqué par l'exclusion des principaux caciques du régime bénaliste déchu, la situation semblait s'être apaisée en Tunisie. Mais de nouveaux affrontements, les premiers depuis deux jours, ont eu lieu vendredi après-midi dans la capitale. Les forces de l'ordre ont donné l'assaut face aux manifestants installés depuis cinq jours par devant le palais de la Kasbah, siège des bureaux du premier ministre Mohammed Ghannouchi, dont ils réclament toujours le départ.

Positionnés sur une artère donnant sur la Kasbah de Tunis, les policiers anti-émeutes ont tiré des grenades lacrymogènes contre des opposants qui leur lançaient des pierres. Les manifestants ont ensuite été évacués. Les militaires présents sur place ne sont pas intervenus. Un médecin du Samu de Tunis présent sur les lieux a fait état d'au moins cinq morts, dont plusieurs saignaient. Il a précisé que deux blessés ont été atteints par des pierres lancées par les

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant