Regain d'intérêt pour le reflex dans un secteur de la photo en déclin

le
0
Le taux d'équipement en reflex des pratiquants de photos français est de 30% cette année, contre 25% l'an dernier. (MarioGuti / Istock.com)
Le taux d'équipement en reflex des pratiquants de photos français est de 30% cette année, contre 25% l'an dernier. (MarioGuti / Istock.com)

(AFP) - Un regain d'intérêt pour le reflex redonne un peu d'espoir cette année au secteur de la photo dont les ventes continuent par ailleurs à décliner, selon une étude publiée à l'occasion du Salon de la Photo qui s'ouvre jeudi à Paris.

Si le smartphone reste l'appareil préféré du public pour faire des photos, l'année 2016 "semble marquer un tournant" et "plusieurs indicateurs convergent vers une plus grande aspiration à la photo faite avec un reflex", selon le baromètre photo réalisé par Sociovision. Cela ne se traduit toutefois pas encore dans les chiffres de ventes de ces appareils à objectifs interchangeables emblématiques d'une grande qualité d'image.

Le taux d'équipement en reflex des pratiquants de photos français est de 30% cette année, contre 25% l'an dernier, ce qui révèle une dynamique de croissance "plus forte que les années précédentes", note cette étude.

Les jeunes sont parmi les mieux équipés.

"Les gens qui sont entrés dans la photo par le smartphone poursuivent avec une pratique plus passionnée, ils ont le désir de faire des photos de plus grande qualité" et expérimentent avec différents objectifs, explique à l'AFP Jacques Hémon, consultant pour le Salon de la Photo.

Ce public est aussi particulièrement sensible au design, surtout quand il est rétro ou vintage.

La sportcam (des appareils de type GoPro) continue aussi à bien progresser, avec un taux d'équipement de 12%, contre 8% l'an dernier. 

Le zoom grand angle se démocratise (15% de possession) ainsi que la perche à selfie (21% soit une progression de 10 points sur un an).

Mais si les intentions de ventes de reflex progressent puisque 15% des pratiquants de photo disent pouvoir acheter un de ces appareils dans les six mois d'après l'étude Sociovision, cela ne se traduit pas encore dans les ventes de ces derniers mois.

Le marché des appareils photo a poursuivi son sévère déclin en France, perdant sur un an 23% en volume à fin septembre avec 1,7 million d'unités, selon les statistiques compilées par ailleurs par l'institut Gfk. En valeur la baisse est de 12%.

Sans surprise, c'est la catégorie des compacts et bridge qui représente la plus grosse baisse (-25%) même s'ils représentent toujours l'essentiel du marché à 1,3 million d'unités.

L'étude réalisée par Sociovision a été réalisée sur un échantillon de 1.535 individus représentatifs des pratiquants de photo.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant