Regain d'intérêt de la Chine pour la Grèce

le
0
Le premier ministre chinois Wen Jiabao s'est rendu à Athènes ce week-end pour apporter son soutien à une Grèce affaiblie. Et signer des contrats. Les deux pays veulent doubler leurs échanges commerciaux, à 8 milliards d'euros d'ici 2015.

La plus grande puissance émergente au monde, la Chine, s'intéresse de très près à une des plus petites économies de la zone euro, la Grèce. Le premier ministre chinois Wen Jiabao, en visite à Athènes ce week-end, a apporté un soutien sans faille à son homologue grec Georges Papandreou. Pékin y voit une porte d'entrée sur l'Europe et les Balkans.

«La Chine va faire un grand effort pour soutenir les pays de la zone euro et la Grèce, afin de dépasser la crise économique internationale (...) La Chine participera à l'achat de nouvelles obligations grecques», a déclaré le premier ministre chinois. Cette promesse sera particulièrement appréciée par Athènes. Elle marque en effet la confiance chinoise envers la solidité financière de la Grèce, sous perfusion du Fonds monétaire international et de l'Union européenne. Peut-être de quoi rassurer quelque peu les marchés, qui craignent que la Grèce ne puisse pas rembourser ses dettes sans faire défaut lorsque ce pro

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant