Refus de Cuba de libérer des détenus-La Maison blanche dément

le
0

(actualisé avec démenti de la Maison blanche) WASHINGTON, 7 janvier (Reuters) - Un responsable de la Maison blanche a démenti mercredi que le gouvernement cubain refuse de libérer une partie des 53 personnes figurant sur une liste de détenus à relâcher dans le cadre du dégel des relations américano-cubaines. "C'est faux, nous n'avons rien entendu de tel de la part des Cubains, nous attendons tout à fait que les 53 soient libérés", a dit ce responsable, sous le couvert de l'anonumat. Un peu plus tôt, un collaborateur du Congrès avait déclaré à Reuters que les autorités cubaines faisaient obstacle à la libération de plusieurs de ces détenus en arguant du fait qu'ils avaient commis des actes de violence. "On nous a informés que le gouvernement avait accepté de libérer les prisonniers sur la liste, à l'exception de plusieurs d'entre eux", a-t-il dit. "Le gouvernement de La Havane avance que le petit groupe en question a commis des actes de violence", a ajouté ce collaborateur du Congrès, sans donner de chiffres précis. La libération de détenus politiques est une des composantes de l'accord annoncé le 17 décembre en vue du rétablissement des relations diplomatiques entre Washington et La Havane. Mais l'administration Obama n'a pas divulgué l'identité des personnes figurant sur la liste des détenus à libérer. (Patricia Zengerle; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant