Refus d'inhumer un bébé rom à Champlan : les parents témoignent

le
0
Photo du cimetière de Champlan.
Photo du cimetière de Champlan.

Les parents sortent de leur silence. Dans un entretien donné au Parisien à paraître ce lundi, la mère et le père du bébé rom dont l'inhumation dans le cimetière de Champlan (Essonne) a été refusée assurent qu'"on rajoute de la douleur" à leur deuil. "Je ne comprends pas. On ne demande rien pour nous, on ne demande même pas à la mairie de nous accepter. On veut seulement faire enterrer notre petite fille qui va monter au ciel", explique ainsi Iléana au quotidien, qui publie des extraits sur son site internet. "Avec ce qu'il a fait, il met de la douleur en plus. La tristesse de perdre notre petite était déjà immense, là, on rajoute de la douleur à notre deuil", ajoute la mère de 35 ans, soutenue par son mari, qui déclare que le maire de la commune "n'a pas de coeur".

Manuel Valls a, quant à lui, dénoncé dimanche le refus d'inhumation du bébé rom dans le cimetière de Champlan - dont le maire nie avoir pris cette décision -, y voyant "une injure à ce qu'est la France". "Refuser la sépulture à un enfant en raison de son origine : une injure à sa mémoire, une injure à ce qu'est la France. #Champlan#Essonne", écrit le Premier ministre sur son compte Twitter. (Capture d'écran Twitter)

Le maire de Champlan, Christian Leclerc (divers droite), accusé par des élus et des associations indignées d'avoir refusé l'inhumation d'un bébé rom dans le cimetière de sa commune, a nié dimanche avoir pris cette décision et...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant