Réfugiés-Washington critique les pays qui ne font "aucun effort"

le
0
    NEW YORK, 29 juin (Thomson Reuters Foundation) - 
L 'ambassadrice des Etats-Unis auprès des Nations unies, Samantha 
Power, a critiqué mercredi les pays qui ne viennent pas en aide 
aux réfugiés fuyant les conflits au Proche-Orient ou ailleurs 
dans le monde. 
    Des millions de Syriens ont trouvé refuge dans les pays 
voisins de la Syrie comme la Turquie ou le Liban depuis le début 
du conflit en 2011 mais des pays plus riches n'accueillent qu'un 
nombre très restreint de demandeurs d'asile, a constaté Samantha 
Power lors d'un discours devant l'Institute of Peace à 
Washington.  
    Les guerres et la persécution ont fait l'an dernier 65,3 
millions de déracinés qui se sont souvent heurtés à des 
frontières infranchissables, à la xénophobie ou à des 
législations de plus en plus dures, a rappelé il y a neuf jours 
le Haut Commissariat de l'Onu aux réfugiés (HCR).   
    Fin 2015, seuls dix pays accueillaient 45% de l'ensemble des 
réfugiés dans le monde, a souligné la représentante permanente 
des Etats-Unis auprès de l'Onu.  
    "Alors même que la crise continue de s'étendre, de nombreux 
pays ne font aucun effort pour faire leur juste part", a déploré 
Samantha Power. "Pire, certains réduisent le nombre de réfugiés 
admis, ou disent qu'ils ne prendront plus aucun réfugié." 
    L'Allemagne a pris en charge plus d'un million de réfugiés 
l'an dernier et le Canada a accueilli près de 30.000 réfugiés 
syriens depuis la fin de l'an dernier.  
    Les Etats-Unis ont promis de recevoir 10.000 réfugiés 
syriens mais n'en ont laissé s'installer que 4.500 depuis 2013, 
selon les chiffres du HCR. La première puissance mondiale 
accueillera en septembre un sommet sur les migrants et réfugiés. 
     
 
 (Sebastien Malo; Jean-Stéphane Brosse pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant