Réfugiés - Merkel critiquée sur sa droite

le
0
Des membres de la CSU estiment que la chancelière a créé un appel d'air qui risque de bouleverser l'équilibre culturel de l'Allemagne.
Des membres de la CSU estiment que la chancelière a créé un appel d'air qui risque de bouleverser l'équilibre culturel de l'Allemagne.

« Nous avons perdu le contrôle de la situation », c'est l'ancien ministre de l'intérieur Hans-Peter Friedrich, membre de la CSU, l'aile conservatrice de la CDU d'Angela Merkel, qui le premier exprime tout haut ce que beaucoup d'Allemands redoutent quand ils regardent le soir à la télévision le flot de réfugiés qui est en train de déferler sur leur pays. Parallèlement à l'immense élan de solidarité dont font preuve les Allemands pour venir en aide aux migrants, les voix critiques sont de plus en plus nombreuses.

Angela Merkel a décidé, le week-end dernier, d'ouvrir les portes de l'Allemagne aux réfugiés syriens qui attendaient depuis plusieurs jours en Hongrie qu'une décision soit prise pour leur avenir. La chancelière refuse de limiter le nombre de réfugiés accueillis en Allemagne. « Le droit fondamental à l'asile pour les persécutés politiques ne connaît aucune limite. Et cette règle s'applique également à ceux qui ont échappé à l'enfer de la guerre civile et qui cherchent refuge chez nous. »

Souvenirs

Angela Merkel, l'Allemande de l'Est, a d'autres images en tête. C'est il y a 25 ans jour pour jour, à l'automne 1989, que les autorités hongroises soulevaient le rideau de fer pour laisser passer ces flots d'Allemands de l'Est qui avaient fait escale en Hongrie en espérant accéder à l'Allemagne de l'Ouest par ce chemin détourné. Les Allemands se souviennent ces jours-ci des cars et des trains bourrés de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant