Réfugiés-Le HCR juge "inhumaine" la fermeture des frontières

le
0
    ISTANBUL, 23 mai (Reuters) - Le Haut Commissariat aux 
réfugiés des Nations unies (HCR) a jugé lundi que la fermeture 
des frontières européennes pour arrêter les réfugiés était 
"inhumaine" et n'apportait qu'une réponse temporaire à la crise. 
    Les clôtures érigées dans les Balkans et l'accord conclu 
entre l'Union européenne et la Turquie ont fortement réduit le 
nombre de migrants arrivant en Grèce au cours des derniers mois, 
après le pic d'un million atteint en 2015. 
    "Il y a beaucoup de gens qui se gargarisent en disant que 
l'accord fonctionne, que les migrants ont cessé d'arriver (...) 
mais cela n'a fait que repousser le problème et il n'est pas 
encore résolu", a déclaré Melissa Fleming, porte-parole du HCR, 
en marge du premier sommet humanitaire mondial à Istanbul. 
    Evoquant la fermeture des frontières, Melissa Fleming a 
dénoncé une initiative "inhumaine vis-à-vis des personnes les 
plus vulnérables". 
     
 
 (Dasha Afanasieva; Tangi Salaün pour le service français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant