Réfugiés-Le dissident Weiwei dénonce la nouvelle loi danoise

le
0
    COPENHAGUE, 27 janvier (Reuters) - L'artiste et dissident 
chinois Ai Weiwei a annoncé mercredi qu'il se retirait de deux 
expositions culturelles prévues au Danemark en signe de 
protestation contre la loi adoptée mardi par le parlement danois 
restreignant le droit d'asile. 
    Dans un message publié sur Instagram, Ai Weiwei explique 
qu'il a été choqué par la décision des autorités danoises de 
confisquer une partie des biens des réfugiés. 
    Les députés danois ont adopté un projet de loi qui vise à 
dissuader les réfugiés de demander l'asile, notamment en 
instaurant une confiscation de leurs biens dépassant 10.000 
couronnes danoises (1.340 euros) pour participer au financement 
de leur séjour. 
    De nombreux dessins de presse ont contesté cette mesure dans 
différents journaux de par le monde, le dessinateur du Guardian, 
Steve Bell, représentant le Premier ministre danois Lars Lokke 
Rasmussen vêtu d'un uniforme nazi. 
    "En raison de cette regrettable décision, je dois me retirer 
de votre exposition 'Une Nouvelle Dynastie Créée en Chine' afin 
d'exprimer mon opposition à la décision du gouvernement danois", 
a fait savoir Weiwei aux organisateurs de l'exposition prévue au 
musée d'art d'Aarhus. 
    Le dissident chinois a également annoncé qu'il ne 
participerait pas à une exposition organisée par la fondation 
Faurschou de Copenhague. 
     
     
 
 (Teis Jensen; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant