Réfugiés-La Banque mondiale propose d'aider les voisins de la Syrie

le
0

(Actualisé avec citation, contexte) GENEVE, 15 octobre (Reuters) - La Banque mondiale a l'intention d'évoquer avec ses actionnaires la possibilité de compenser le coût de l'accueil à long terme de réfugiés pour les pays voisins de la Syrie, a annoncé jeudi un représentant de l'institution lors d'une conférence de presse à Genève. "C'est assez important pour des pays comme la Jordanie, le Liban et la Turquie, et certaines estimations se situent aux alentours de 1,1 à 1,4% du PIB", a souligné Colin Bruce, directeur de l'intégration régionale pour l'Afrique. "Nous reconnaissons que l'accueil des réfugiés a un coût pour ces pays et qu'ils doivent être dédommagés", a-t-il ajouté, en marge d'une réunion préparatoire au Sommet humanitaire mondial de 2016. A l'occasion de ce sommet, les Nations unies souhaitent réformer la manière dont les crises humanitaires sont gérées et le financement des mesures mises en oeuvre pour y faire face. (Tom Miles, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant