Réfugiés : "Ces images de bidonvilles nourrissent le populisme"

le
4
Lors de l'évacuation de plus de 3 000 migrants installés à Stalingrad, le 4 novembre 2016.
Lors de l'évacuation de plus de 3 000 migrants installés à Stalingrad, le 4 novembre 2016.

Un "camp" humanitaire de 400 places a ouvert ses portes, jeudi 10 novembre, boulevard Ney, près de la porte de la Chapelle dans le 18e arrondissement de Paris. Réservé aux hommes seuls arrivés depuis peu en France, il doit être doublé, d'ici la fin de l'année, d'une deuxième structure destinée aux familles et aux enfants dans le sud de la capitale. L'ambition de ces deux structures ? Éviter que des bidonvilles comme celui de Stalingrad, qui abritait plus de 3 000 migrants lors de son démantèlement début novembre, ne se reforment sur la voie publique. Pierre Henry est directeur général de l'association France terre d'asile depuis 1997. Il a été membre du conseil d'administration de l'Office français de l'immigration et de l'intégration (OFII) de 2005 à 2011. À l'heure où la mairie de Paris ouvre son centre d'accueil pour « primoarrivants », il revient sur la polémique autour du camp de Stalingrad, dans le nord-est de Paris.

Le Point : Une pétition circule pour obtenir la fermeture de votre plateforme d'accueil pour demandeurs d'asile (PADA) installée près de la place Stalingrad. Que répondez-vous à ses signataires ?

Pierre Henry : Je pourrais vous répondre de manière lapidaire : quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt. Mais je prends au sérieux les peurs et les tensions que la situation a pu susciter chez les habitants de ce...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6445098 il y a 8 mois

    ce qui nourrit le "populisme", c'est de voir ces gens sur notre territoire...

  • frk987 il y a 8 mois

    Vous devez pensez, vous les bien-pensants, qu'il sont tous médecins, ingénieurs...regardez la vérité en FACE : des illettrés qui ont leur place chez eux mais pas chez nous. Vous allez en faire quoi ?????? à part les naturaliser et leur donner de quoi vivre pour voter à gauche alors que vous refusez de donner ce strict minimum aux SDF français.

  • M9941825 il y a 8 mois

    Nos SDF attendront ---------pourtant ils ont le "droit du sol " ----------les touristes les admireront

  • sarestal il y a 8 mois

    En fr, on confond migrants et réfugiés. La plupart viennent du soudan et d’Érythrée.Bizarre, on entend pas parler de Menton.