Réformes : le péché originel de François Hollande

le
4
François Hollande, un président qui s'est isolé, selon certains membres du gouvernement.
François Hollande, un président qui s'est isolé, selon certains membres du gouvernement.

Autour de lui, il y a ceux qui, sous le couvert de l'anonymat, le décrivent "perdu", "ne sachant plus comment retisser le lien avec le peuple". Et ceux qui le disent "déterminé". Parmi ces derniers, son vieil ami François Rebsamen, ministre du Travail : "François met la pression sur tous les ministres pour obtenir le plus vite possible des résultats." Des résultats... alors qu'ils étaient déjà promis fin 2013. Pas étonnant que la Commission de Bruxelles doute de la trajectoire financière de la France... La France reste à la traîne d'un peloton européen qui retrouve peu à peu des couleurs. Au point que Bruxelles vient de retirer six pays (l'Autriche, la Belgique, le Danemark, les Pays-Bas, la République tchèque, la Slovaquie) de la procédure de déficit excessif.

La France, elle, paie deux ans de zigzags, de semi-­réformes : les retraites, la formation professionnelle. Deux ans de contradictions : se faire le champion du "choc de simplification" et, simple exemple, imposer aux propriétaires, aux notaires et aux agences immobilières ce monstre administratif qu'est la loi Alur. Deux ans de ratés dans la communication gouvernementale et d'erreurs sur les personnes : Jean-Marc Ayrault, qui n'avait pas l'autorité nécessaire pour tenir son équipe gouvernementale, Harlem Désir, inexistant à la tête du parti, Bruno Le Roux, incapable de gérer les turbulences du groupe PS à l'Assemblée nationale, sans compter une tripotée de ministres zombies...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • quibe le mardi 17 juin 2014 à 16:00

    Le peuple doit être solidaire des nantis !!!

  • rezon2 le jeudi 12 juin 2014 à 08:28

    Un incapable !

  • pichou59 le mercredi 4 juin 2014 à 16:58

    TOUT POUR LA PROMOTION VOLTAIRE, rien pour les autres

  • M8252219 le mercredi 4 juin 2014 à 12:08

    c'est ce qui s'appelle un incapable.BEL EXEMPLE DU CHOIX ! FAIT PAR LES SOCIALISTES QUI L'ONT ÉLUS COMME PRÉSIDENT