Réforme pénale : Valls tente de calmer le jeu

le
0
Après avoir réclamé l'arbitrage de François Hollande sur ce sujet sensible qui l'oppose à Christiane Taubira, le ministre de l'Intérieur a assuré mercredi matin qu'il travaillait main de la main avec sa collègue de la Justice.

«Ensemble». Le nouveau leitmotiv de Manuel Valls. C'est avec ce terme symbolique utilisé une bonne douzaine de fois que le ministre de l'Intérieur a essayé mercredi de déminer la polémique qui l'oppose à la garde des Sceaux, Christiane Taubira, sur la réforme pénale. Au lendemain de la révélation de son courrier au président Hollande, dans lequel il lui demande d'arbitrer ce sujet sensible, Manuel Valls ne flanche pas. «Il est normal que nous ayons un débat sur un sujet important», a-t-il assuré mercredi matin sur RTL.

Déplorant cette fuite dans la presse, le locataire de la place Beauvau juge que «ce processus doit rester confidentiel» et rejette les accusations de dysfonctionnements au sein du gouvernement. «Nous avons travaillé...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant