Réforme pénale : comment les députés PS pourraient durcir la loi

le
0
Le texte, qui n'a jamais complètement satisfait la gauche, devrait être amendé.

Pour Dominique Raimbourg, le député PS de Loire-Atlantique, vice-président de la commission des lois et rapporteur du projet de loi sur la réforme pénale, prendre son temps pour préparer la réforme pénale de Christiane Taubira est «une bonne chose». Mieux vaut se concerter jusqu'à après les municipales, échéance de tous les dangers, estime-t-il.

Les barreaux français n'en pensent pas moins, qui organisaient mercredi dernier leur douzième Journée prisons sur le thème de la surpopulation carcérale. Jean-Luc Forget, président de la Conférence des bâtonniers, rappelait qu'il craignait une discussion parlementaire houleuse pour une réforme déjà incomprise du grand public. La rupture pourrait être plus importante encore avec l'opinion publique, si le texte, aux ambitions rognées in extremis par l'Élysée et Beauvau à l'été, débordait sur la gauche durant le travail parlementaireR...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant