Réforme fiscale : Ayrault veut «un contrat solide» avec les Français

le
0
Le premier ministre recevra les partenaires sociaux les 25 et 26 novembre dans le cadre de la remise à plat de la fiscalité.

«La politique, c'est le mouvement». En pleine déroute dans les sondages, Jean-Marc Ayrault compte bien conserver la petite avance qu'il a prise avec «la remise à plat de la fiscalité», chantier qu'il a lancé mardi à la surprise générale.

Invité mercredi de France Inter, le premier ministre annonce qu'il recevra dès la semaine prochaine -les 25 et 26 novembre- les partenaires sociaux sur le sujet. Le débat portera notamment sur «plus de progressivité» en faveur des ménages et des PME, confirme le premier ministre qui, au-delà de la fiscalité, des prélèvements sociaux et de la dépense publique, souhaite également évoquer les dossiers de l'investissement, de l'emploi et du pouvoir d'achat. «On porte un diagnostic et après on cherche les solutions ensemble», assure Ayrault favorable à ce que la méthode de concertation soit la même que...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant