Réforme fiscale : 50% des Français redoutent une hausse d'impôts selon un sondage

le
29
Réforme fiscale : 50% des Français redoutent une hausse d'impôts selon un sondage
Réforme fiscale : 50% des Français redoutent une hausse d'impôts selon un sondage

Alors que Jean-Marc Ayrault reçoit lundi les partenaires sociaux pour engager, ce qu'il a annoncé comme «une remise à plat» de la fiscalité, l'opposition y voit un «coup» politique d'un Premier ministre mal en point dans les enquêtes d'opinion. La moitié des Français redoute pour sa part que cette réforme se traduise par une augmentation des impôts, selon un sondage Ifop* réalisé pour «Le Figaro».

Les personnes interrogées se disent toutefois majoritairement favorables (54%) à la fusion de l'impôt sur le revenu et de la CSG ainsi qu'au prélèvement à la source (55%). Un dernier pourcentage cependant en net recul : il atteignait 64% en avril 2002. Selon ce sondage, la réforme fiscale annoncée par le Premier ministre suscite le scepticisme car seulement 32% des personnes interrogées pensent qu'il pourra la mener à bien.

Pour Bayrou, il faudrait une «réforme de la dépense». François Bayrou a jugé dimanche lors de l'émission «C Politique» sur France 5, que la réforme de la fiscalité annoncée par Jean-Marc Ayrault était une «diversion» qui «finira(it) mal». La «bonne réforme», estime le président du MoDem, serait d'abord «une réforme de la dépense». Selon lui, «l'Etat, la Sécurité Sociale et les collectivités locales» doivent «servir mieux en dépensant moins». Plus concrètement, François Bayrou propose de «fusionner pas exemple les régions et les départements», pour une économie «de l'ordre de dizaines de milliards». Il a également cité «3 ou 4 milliards d'économies possibles» en procédant à une réorganisation des urgences à l'hôpital.

Marine Le Pen n'y croit pas du tout. «Je crois pas du tout dans cette grande réforme. Elle ne sera pas faite» a estimé dimanche soir la présidente du FN sur BFMTV. «C'est le délire fiscal absolu» a-t-elle fustigé. «Objectivement on est en train de mourir d'une hyper fiscalité».

VIDEO. Le Pen fustige «un délire fiscale ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • psdi le lundi 25 nov 2013 à 20:11

    @kejocol : Encore un YaKaFoCon. "Supprimons tous ces hauts fonctionnaires ". Bien, t'as pas l'impression d'être un peu "léger" là. Combien, économie. Allez va réfléchir.

  • M363422 le lundi 25 nov 2013 à 19:16

    Quand ce n'est pas Le Figaro, pire encore "Valeurs Actuelles" (je n'évoque pas bien sûr Minute), c'est Le Parisien qui "sélectionne" son titre en une; Il aurait pu mettre en gros "54% des français favorables"

  • kejocol le lundi 25 nov 2013 à 18:14

    avant de s'attaquer aux modes de prelevements des impots des Francais, pourquoi ne s'attaquent ils pas aux economies de l'etat. c'est evident, c'est un moyen pour augmenter les impots a travers une reforme bidon. Supprimons tous ces hauts fonctionnaires que nos impots engraissent a rien faire. mais ca ce n'est pas pour maintenant!!!!

  • jayce003 le lundi 25 nov 2013 à 17:47

    prélèvement à la source, je pourrais toucher le RSA comme ça lol.

  • KAFKA016 le lundi 25 nov 2013 à 17:23

    NOUS COTOYONS CHAQUE JOUR CEUX QUI SAVENT BIEN FAIRE DE L'OPTIMISATION FISCALE, POURTANT ON LES VOIT CHAQUE JOURS, A LA TELE, DANS LES MEDIAS, ILS NE PAIENT QUASIMENT PAS D'IMPOTS, ONT PLUSIEURS VOITURES DE LUXE AVEC CHAUFFEURS,VIVENT GRATUITEMENT DANS DES PALAIS NE PAIENT PAS LEURS RESTOS, NI LEURS VETEMENTS,RETRAITE ASSUREE,SANS RISQUES DE LICENCIEMENT QUI SONT ILS ?

  • jpb222 le lundi 25 nov 2013 à 16:56

    Malgres la hausse des taxes et baremes et prelevement , le ratissage fiscal n a pas rapporte plus en 2013 qu en 2012 ou 2011 . c est sur on est au "Pic Fiscal" et c etait pas prevu par ces politiques qui n ont jamais joue a "Sim city" ou autre jeux de gestion ...On va donc faire une reforme fiscale ; non pas pour baisser l impot mais pour reflechir a une maniere de depasser le pic fiscal et de continuer a ratisser ... ; prelevement a la source et ponction de l epargne en vue ....

  • slivo le lundi 25 nov 2013 à 13:55

    Vues les réformes qui sortent de ce gouvernement, on peut prétendre que ce gouvernement se comporte commela fin d' un tube digestif...

  • ttini le lundi 25 nov 2013 à 11:57

    et 50 % pensent qu'il n'y aura pas de baisse.

  • gjack le lundi 25 nov 2013 à 11:32

    comme pour les retraites, un grand courant d'air déguisé en coup de vent

  • SuRaCtA le lundi 25 nov 2013 à 11:25

    "Quand on met la charue avant les boeufs", l'attelage est deficient... Zayrault est dans une situation despéré et pour tenter de tenir à son poste le plus lgt possible tout est bon, y compris de reformer la fiscalité sans y mettre le préalable indispensable à savoir une réforme en profondeur de la dépense publique ! Sans cela, il ne va faire que desabiller Paul pour habiller non pas Jacques mais Leonarda...