Réforme ferroviaire : l'État reprend la main

le
0
Jean-Louis Bianco, ancien ministre socialiste, et Jacques Auxiette, président de la commission transports et infrastructures de l'Association des régions de France (ARF), proposent un retour à l'équilibre du système ferroviaire dans dix ans.

L'État stratège s'apprête à faire son «come-back» dans le ferroviaire. C'est en tout cas ce que préconisent Jean-Louis Bianco, l'ancien ministre ­socialiste, et Jacques Auxiette, le président de la commission transports et infrastructures de l'Association des régions de France (ARF), qui viennent chacun de remettre au premier ministre leur rapport de mission. Tous les deux affirment partager les mêmes convictions, bien que leurs propositions soient sensiblement différentes.

Comme le rappelle Jean-Louis Bianco, le diagnostic sur la nécessité de réformer le système français, inefficace et dispendieux, a été posé par les Assises du ferroviaire, le vaste débat national autour des chemins de fer lancé en septembre 2011 p...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant