Réforme du marché du travail: l'heure de vérité

le
0
Quatre mois après le début des négociations entre les partenaires sociaux, le gouvernement souhaite toujours faire de cet accord une pièce maîtresse de son dispositif pour inverser la courbe du chômage. L'accord sera-t-il historique ou minimal ?

Emploi, emploi, emploi. Si le gouvernement n'a que ce mot à la bouche depuis deux jours, il n'a pas forcément toutes les cartes en main pour avancer sur ce dossier. Pour l'instant, il préfère en effet laisser patronat et syndicats négocier une grande réforme du marché du travail, celle de la «sécurisation de l'emploi». Au programme: accorder plus de droits aux salariés (une complémentaire santé pour tous, par exemple) en échange d'une flexibilité accrue, côté employeur, pour embaucher et licencier.

«Il s'agit de conjurer une double peur, a expliqué dans les grandes lignes le président François Hollande, lors de ses vœux aux Français, le 31 décembre. La peur du licenciement pour les travailleurs, la peur de ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant