Réforme du collège : Vallaud-Belkacem veut revoir la copie des langues anciennes

le , mis à jour à 14:50
2
Réforme du collège : Vallaud-Belkacem veut revoir la copie des langues anciennes
Réforme du collège : Vallaud-Belkacem veut revoir la copie des langues anciennes

C'est l'un des points chauds de la brûlante réforme du collège. Najat Vallaud-Belkacem a demandé mercredi au Conseil supérieur des programmes (CSP) de plancher sur les langues et cultures de l'Antiquité et de remettre ses propositions mi-octobre, selon une lettre dont l'AFP a eu connaissance.

Alors que des opposants à sa réforme du collège redoutent la disparition du latin et du grec, la ministre de l'Education nationale demande au CSP d'apporter dans son projet de programme de français de la cinquième à la troisième «des articulations plus lisibles avec les langues et cultures de l'Antiquité».

Elle souhaite qu'il travaille également sur le thème «Langues et cultures de l'Antiquité» prévu dans les nouveaux Enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) et enfin qu'il rédige «des programmes pour les enseignements de complément de latin et de grec» prévus dans la réforme du collège, contre laquelle une grève est prévue mardi.

François Bayrou, maire de Pau et ancien ministre de l'Education a salué cette annonce qui «sonne le glas d'une décision qui était anti-égalitaire». «La ministre de l'Education a annoncé que la question du latin et du grec allait être reprise : victoire !», a dit François Bayrou.

VIDEO. Vallaud-Belkacem revoit sa copie sur le latin et le grec, «un grand succès» selon Bayrou

 

Vallaud-Belkacem avait déjà lâché du lest

Dans un premier temps, le projet de réforme du collège prévoyait la suppression des options latin et grec et leur remplacement par un des huit EPI introduits par la réforme. Face à la grogne des latinistes et des hellénistes, le ministère avait lâché du lest lors des négociations avec les syndicats, ajoutant un «enseignement de complément» facultatif (une heure par semaine en cinquième puis deux heures en quatrième et troisième).

Cela n'a pas suffi à rassurer les enseignants de langues anciennes, qui raillent un «vernis de culture». Les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dhote le mercredi 13 mai 2015 à 14:52

    J'ai même le sentiment qu'elle n'est "pas très catholique"...

  • M940878 le mercredi 13 mai 2015 à 12:45

    elle fait sa prière ? je ne pense pas qu'elle soit catholique