Réforme du collège : Régis Debray contre "l'école Nutella"

le , mis à jour le
6
Régis Debray estime que l'école se structure autour de deux idées simples : l'effort de l'élève et l'autorité du maître.
Régis Debray estime que l'école se structure autour de deux idées simples : l'effort de l'élève et l'autorité du maître.

Invité ce mardi matin sur France Inter, Régis Debray a de nouveau attaqué la réforme du collège censée entrer en vigueur à la rentrée 2016. Dans son collimateur : la fin programmée, selon lui, du latin, le tout-anglais, et plus généralement une école qui "reproduirait tous les vices du monde extérieur : le zapping, le surfing, le cocooning, le packaging, le marketing".

Très en verve, Debray a une formule-choc : "La civilisation, ce n'est pas le Nutella, c'est l'effort." Peut-être faisait-il alors allusion à un reportage de France 2 sur ce collège qui s'est lancé dans des méthodes innovantes. Le matin, les élèves sont priés de se détendre : c'est donc jeux de société et tartines de Nutella. Sympathique, mais douteux quand on sait que les enfants sont plus attentifs le matin. À cela près que c'est en fait en milieu de matinée que l'attention est la plus soutenue. Pas à 8 heures, heure à laquelle commence l'immense majorité des collégiens, surtout s'ils ont le ventre vide...

Effort et excellence

Mais Régis Debray entend "voler" avec "deux idées simples" vers ce "domaine compliqué" qu'est l'école : l'effort de l'élève et l'autorité du maître. L'effort ? "On l'admet pour le sport, note l'essayiste. Point de 100 mètres en 12 secondes sans "exercices, répétition, persévérance". Réactionnaire ? Non, affirme-t-il en soulignant qu'"effort et travail sont des valeurs de gauche". Et de défendre "l'excellence", mise à mal par...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lemonon1 le mardi 28 avr 2015 à 18:33

    lui , il n'a pas à se soucier des électeurs , donc un vrai homme de gauche comme on les aime à droite !

  • frk987 le mardi 28 avr 2015 à 18:20

    Il y a des intellos de gauche qui méritent le respect, je suis de droite, mais je leur reconnais des qualités certaines, comme Daniel Cohn bendit...mais les opportunistes complétement dépassés du PS, ça NON NON et NON.

  • frk987 le mardi 28 avr 2015 à 18:13

    Suite : comme aux US , l'école publique et gratuite pour les noirs et les méxicos et l'école payante pour les blancs. Pour des socialos anti-ricains, c'est vraiment plein d'humour.

  • 2445joye le mardi 28 avr 2015 à 18:13

    Tiens! Avec l'âge, il est passé de l'extrême gauche à quelque chose de sensé.

  • frk987 le mardi 28 avr 2015 à 18:11

    Je passe quasiment tous les jours devant une école primaire publique (oh.... les mauvaises langues, je suis "normal"), donc nos chers gamins sont soit dans la cour de récréation soit en promenade, je n'ai jamais vu depuis la réforme les gamins en salle de classe. On joue à quoi ???? Les parents intelligents mettent les gamins dans le privé, et là je vous assure qu'ils sont en classe. Ces c.. de socialos sont en train de mettre en œuvre une société à deux vitesses.

  • mjjmimi le mardi 28 avr 2015 à 17:38

    Sacré Régis ! Esprit libre et pertinent.