Réforme du collège : le Snes-FSU promet une grève en septembre

le
4
Réforme du collège : le Snes-FSU promet une grève en septembre
Réforme du collège : le Snes-FSU promet une grève en septembre

La rentrée risque d'être mouvementée pour la ministre de l'Education, Najat Vallaud-Belkacem. L'intersyndicale Snes-FSU, principal syndicat d'enseignants du second degré, hostile à la réforme du collège se réunira mardi 1er septembre pour discuter d'une grève en septembre et d'une manifestation en octobre.

Pour Frédérique Rolet, co-secrétaire générale de l'intersyndicale, le bras de fer ne fait que commencer : «Quoi qu'en dise la ministre, le dossier n'est évidemment pas clos. Il n'est pas question que la réforme se mette en place en l'état à la rentrée 2016.»

Mardi, lors de sa conférence de presse de la rentrée, Najat Vallaud-Belkacem a tenté d'étouffer la polémique. Elle a affiché sa détermination à appliquer la «réforme à la rentrée 2016» pour «contrecarrer la dégradation continue des résultats des élèves de collège.» La réforme prévoit notamment, de laisser plus d'autonomie aux établissements, de favoriser l'accompagnement personnalisé des élèves, l'interdisciplinarité et une deuxième langue enseignée dès la cinquième.

«Quel intérêt un gouvernement peut avoir à mettre en œuvre une réforme qui n'est pas portée par les personnels ?», a lancé aux journalistes Roland Hubert, également co-secrétaire général. Le syndicat redoute qu'en l'état actuel, l'autonomie introduite par la réforme renforce les disparités en mettant «les personnels et les disciplines en concurrence». Il accuse François Hollande de mener une politique de droite : «un gouvernement de droite n'aurait pas grand-chose à y changer.» Alain Juppé, candidat à la primaire de la droite et du centre, vient de publier un livre sur l'éducation, «prônant aussi l'autonomie des établissements.» 

«Improvisation et bricolage»

Le syndicat pointe «une forme d'improvisation, de bricolage. On lance des choses et derrière on a l'impression que les moyens ne suivent pas, que les dispositifs n'ont pas été pensés ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le jeudi 27 aout 2015 à 09:22

    Les grévistes font leur rentrée...

  • M7097610 le mercredi 26 aout 2015 à 21:42

    encore deux ans...

  • M5144843 le mercredi 26 aout 2015 à 21:25

    Les enseignants sont des irréductibles!Le pouvoir ordonne et les fonctionnaires appliquent!Sinon,dehors!

  • M7403983 le mercredi 26 aout 2015 à 21:24

    C'est comme dans tout, il faut de la CONVICTION et ... des MOYENS. En quelque sorte, une politique faite du j'voudrais bien, mais j'peux point !!!