Réforme du collège - Bilger : "Une offense grave à la démocratie"

le
0
Le magistrat honoraire Philippe Bilger dénonce un pouvoir présidentiel donneur de leçon. 
Le magistrat honoraire Philippe Bilger dénonce un pouvoir présidentiel donneur de leçon. 

"Détermination" ou "passage en force" ? Au lendemain d'une grève des enseignants, le décret qui concrétise la réforme contestée du collège a été publié ce mercredi, une accélération immédiatement décriée par ses opposants, même si le gouvernement promet de poursuivre le dialogue.

La réforme du collège était prévue dans la loi sur l'école de 2013 et n'avait donc pas besoin de passer devant les parlementaires. Les textes publiés mercredi avaient, eux, reçu un avis positif de la communauté éducative, il y a cinq semaines, mais il restait à les promulguer.

Pour le magistrat honoraire Philippe Bilger, la réforme promulguée est sans doute "la dernière illusion du quinquennat de François Hollande à passer de vie à trépas". "Alors que le débat était en pleine intensité, affirme-t-il, qu'il semblait y avoir des possibilités d'amendements et d'aménagements, c'est le moment précis qu'a choisi ce pouvoir pour faire passer dans la précipitation le décret et l'arrêté concernant la réforme du collège. Ce passage en force signe en réalité un coup de force légal contre une certaine conception de la République irréprochable, contre une certaine vision d'une démocratie exemplaire."

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant