Réforme des rythmes scolaires : le doute des Français

le
0
Les Français estiment que leurs communes ne disposent pas d'assez de personnel pour mettre en place des activités périscolaires.

Nouveau coup dur pour Vincent Peillon après les hésitations affichées mardi par les maires de Paris et Lyon pour appliquer sa réforme des rythmes scolaires dès 2013: les Français doutent de la capacité de leur commune à mettre en place la réforme des rythmes scolaires en primaire par manque d'infrastructures et de personnel qualifié. Quelque 45% estiment qu'elle ne dispose pas de suffisamment d'infrastructures pour accueillir les élèves dans le cadre des activités périscolaires qui seront mises en place (contre 47% estimant le contraire). Et 57% estiment surtout qu'elle ne dispose pas de suffisamment de personnel qualifié pour organiser les activités et encadrer les élèves, selon les résultats d'un sondage «La perception de la mise en place de la réforme des rythmes scolaires», réalisé pour le Snuipp-FSU par Harris Interactive auprès...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant