Réforme des rythmes scolaires : "C'est le chaos !"

le
7
Depuis l'adoption de la semaine de 4,5 jours, c'est le chaos, les enfants ont perdu tout repère, affirme un directeur d'école maternelle parisienne.
Depuis l'adoption de la semaine de 4,5 jours, c'est le chaos, les enfants ont perdu tout repère, affirme un directeur d'école maternelle parisienne.

Début septembre, un écolier français sur cinq découvrait la semaine de 4,5 jours. Chaque commune ayant adopté la réforme des rythmes scolaires était alors libre d'organiser la journée des élèves de maternelle et d'élémentaire comme bon lui semblait, pour que les journées de travail soient moins longues. À Paris, en contrepartie des cours le mercredi matin, les petits referment leurs cahiers le mardi et le vendredi à 15 heures. Une très grande majorité d'enfants restent ensuite dans l'enceinte de l'école pour des "temps d'activités périscolaires" (TAP), dont l'idée était de proposer une ouverture au monde et à la culture au plus grand nombre.

Las, après trois semaines d'expérimentation, les critiques fusent. Devant les protestations entendues à la sortie de l'école, les fédérations de parents d'élèves, comme la PEEP, ont lancé un sondage pour recueillir les avis. Un syndicat d'enseignants, le SNUIpp, affirme que les premières remontées sont "alarmantes". Face à cette grogne qui monte et le tollé annoncé, le ministre de l'Éducation nationale reste serein : cette réforme "est faite, d'ailleurs on le voit bien, uniquement dans l'intérêt des enfants. On voit que pour les adultes, c'est plus difficile", ironisait Vincent Peillon lundi matin. Après trois semaines d'expérimentation, un directeur d'école maternelle parisienne (qui a souhaité rester anonyme) dresse pourtant, lui aussi, un bilan peu reluisant de ces nouveaux rythmes....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bilit13 le dimanche 29 sept 2013 à 12:17

    c'est malheureux mais a part quelques grandes écoles, tout le reste est une fabrique à crétin.Dès le secondaire, i lfaut mettre ses enfants en suisse, en angleterre, bref plus en france. Mais c'est déja le cas pour l'emploi.

  • nic.sail le mercredi 25 sept 2013 à 15:27

    école = garderie du soir du mercredi matinc'est ça la vérité et non pas du périscolaire avec une personne pour 30 enfants qui doit vous ouvrir le mondecommencez par mettre de la rigueur, un bon encadrement comme il y a 20 ans sur les 4 jours qui existaientdébilité absolue !! vive les municipales !

  • nic.sail le mercredi 25 sept 2013 à 15:24

    n'importe quoi, fatigue énorme, jamais de repos le matin, du périscolairece grand intellectuel im...cile a t-il des enfants ou alors il a une nounou à temps plein ?

  • 2445joye le mercredi 25 sept 2013 à 10:55

    Pour un fiasco, c'est un fiasco. Son nom restera dans l'Histoire déjà fournie des Ministres de l'Education Nationale persuadés de détenir à eux-seuls la Vérité.

  • KAFKA016 le mercredi 25 sept 2013 à 10:11

    Meme ici les socialistes sont mauvais!

  • gmich10 le mercredi 25 sept 2013 à 10:02

    Je cherche une rime riche avec Peillon.Ah ! je crois que j'ai trouvé.

  • M6882307 le mercredi 25 sept 2013 à 10:00

    Les Allemands après des années d'expérimentation abandonnent ce type de rythmes scolaires pour passer à notre ancien système.