Réforme des retraites : une pénibilité coûteuse

le
0
Le gouvernement veut étoffer sa réforme des retraites d'un volet pénibilité, la mission Moreau l'a chiffré à plus de 2 milliards d'euros de dépenses supplémentaires en année pleine.

«Sauver les retraites dans la durée» et «réparer les injustices». Tels sont les deux objectifs de la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine dans le cadre de la réforme des retraites. Las, atteindre le second rendra plus difficile la réalisation du premier. À côté des efforts demandés aux Français, des mesures en faveur des femmes et des jeunes qui ont mené de longues études, le gouvernement veut en effet étoffer sa réforme des retraites d'un volet pénibilité qui pourrait se révéler coûteux. La mission menée par la conseillère d'État Yannick Moreau, mandatée pour proposer des pistes de réforme, l'a en effet chiffré à plus de 2 milliards d'euros de dépenses supplémentaires en année pleine.

L'idée séduit les syndicats et le gouvernement: la mission Moreau suggère la cré...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant