Réforme des retraites : Marisol Touraine défend son texte à l'Assemblée

le
4
Réforme des retraites : Marisol Touraine défend son texte à l'Assemblée
Réforme des retraites : Marisol Touraine défend son texte à l'Assemblée

«La lutte contre les injustices serait vaine si nous ne relevions pas le défi financier.» En ouvrant, ce lundi à l'Assemblée nationale, le débat sur la réforme des retraites, qui prévoit un nouvel allongement de la durée de cotisation mais aussi une prise en compte de la pénibilité, la ministre des Affaires sociales et de la Santé a marché sur une ligne de crête. Marisol Touraine a défendu, dans un hémicycle clairsemé, un texte s'inscrivant «dans le sillage des grandes conquêtes sociales passées», tout en permettant «de garantir la pérennité financière de notre système des retraites».

L'UMP dénonce une «supercherie»

Ce «projet de loi garantissant l'avenir et la justice du système de retraites» s'est attiré les foudres de la droite et du Front de gauche. Dénonçant «l'une des plus grandes supercheries du quinquennat de François Hollande» et un «bric-à-brac fiscal», le député UMP de la Marne, Arnaud Robinet, a défendu une motion de rejet préalable, repoussée par les députés. L'UDI a de son côté estimé que «ça ne valait pas la peine de faire campagne pour le changement» pour faire «la même chose en pire que la majorité précédente».

Le Front de gauche a pour sa part dénoncé l'allongement de la durée de cotisation, tout en militant pour une taxation des revenus financiers et une meilleure prise en compte de la pénibilité, de la situation des femmes ou des jeunes.

Touraine : «Toutes les générations contribueront»

La ministre a, elle, plaidé pour un texte porté par «une gauche résolument tournée vers l'avenir». Tout en assurant que «la retraite est et doit rester le patrimoine de ceux qui n'en ont pas», Marisol Touraine a estimé que face aux «transformations de notre société», «la responsabilité du gouvernement, c'est de regarder les choses en face, avec lucidité».

Affirmant que le gouvernement a fait le choix de s'«inscrire dans un horizon long, pour rompre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • marcelac le lundi 7 oct 2013 à 23:24

    cette c onne incapable veut faire le tiers payant généralisé chez les toubibs en 2017. Brillante idée de décé rébrée: la consultation médicale a zéro euros meme les co cos n'y avaient pas pensé. Attendez de voir l'explosion du nombre de consultations. Et dire que 51% de nos concitoyens on placé cette bande de mi nables la ou ils sont c'est grave..

  • cool1238 le lundi 7 oct 2013 à 19:17

    le patrimoine c'est pour ceux qui cotisent uniquement!!!

  • r.lebleu le lundi 7 oct 2013 à 18:36

    pour les politiciens la justice c'est de faire en sorte que seul ceux né après 73 se ferons ratiboiser, je suis né en 74 et je suis passé à coté de toutes les belles périodes, j'ai connu toutes les déclin jusqu'a cette crise qui n'en fini plus, c'est pas normal, ceux qui en on profité le plus vont être épargné

  • pichou59 le lundi 7 oct 2013 à 18:31

    «une mobilisation de l'ensemble des composantes de notre société» SAUF pour les régimes spéciaux et les profiteurs : dans 15ans il n'y aura plus un seul centimes dans les caisses