Réforme des retraites : Les principaux points à retenir

le
29
Jean-Marc Ayrault a dévoilé les grandes lignes de la réforme : augmentation des cotisations dès l'an prochain, relèvement de la durée de cotisation à partir de 2020 (43 ans en 2035). En revanche, pas de hausse de la CSG ni de remise en cause de l'âge légal.

43 ans à partir de 2035. Les annonces de Jean-Marc Ayrault permettent maintenant d'y voir plus clair sur le projet du gouvernement : comme prévu, pas de « big bang » sur les retraites... Une réforme classique dans la lignée des précédentes de 2003 et 2010 et qui reposera principalement sur la hausse des cotisations jusqu'en 2020 et sur l'augmentation de la durée de cotisation après 2020. Ainsi, la durée de cotisation pour obtenir une retraite à taux plein sera augmentée progressivement à partir de 2020 : un trimestre de plus tous les trois ans pour passer des 41,5 ans déjà prévus à 43 ans en 2035. L'âge légal de départ est maintenu à 62 ans (par conséquent, les personnes nés après 1973 devront cotiser 43 ans) et le gouvernement a préféré écarter l'option d'une hausse de la CSG comme cela avait été un temps envisagé.

Hausse des charges de 0,6 point. Concernant les hausses des cotisations sociales et patronales, salariés et entreprises sont mis à contribution. Dès 2014, elles augmenteront de 0,15 point puis de 0,05 point chaque année jusqu'en 2017. L'objectif est de rapporter 4,4 milliard d'euros par an à terme (2,2 milliards à la charge des salariés, 2,2 milliards à la charge des entreprises). Tous les régimes seront concernés : fonctionnaires, salariés du privé, indépendants etc.

Retraités mis à contribution. L'effort demandé aux Français en activité et aux entreprises n'est donc pas négligeable. De leur côté, les retraités seront aussi sollicités : les revalorisations annuelles des pensions auront lieu le 1er octobre et non le 1er avril et la majoration de pension de 10% pour les parents de trois enfants et plus sera désormais fiscalisée. Un effort chiffré à 2,7 milliards d'euros par an. Jean-Marc Ayrault assure que ces hausses de cotisations demandées aux actifs et aux retraités devraient permettre d'équilibrer le régime général (celui des salariés du privé) à l'horizon 2020 dont le déficit aurait atteint 7 milliards sans réforme.

Compte personnel de pénibilité. Pour faire passer la pilule auprès de l'opinion et des syndicats, le Premier ministre n'a pas touché à l'âge légal de 62 ans acté lors de la dernière réforme de 2010. L'hôte de Matignon a également annoncé la création d'un « compte personnel de pénibilité » dès le 1er janvier 2015. Les salariés exposés à des conditions de travail difficiles pourront cumuler un point chaque trimestre (ou deux en cas d'exposition à plusieurs facteurs). Dix points permettront de valider un trimestre. Un dispositif évalué à 1 milliard d'euros en 2020 et qui sera à la charge des entreprises. Jean-Marc Ayrault a également promis l'instauration de mesures spécifiques en direction des femmes, des travailleurs à temps partiel ou des salariés ayant effectué une période d'apprentissage. De même, l'abattement de 10% appliqué aux pensions ne sera pas remis en cause. Pas sûr que cela suffise à calmer les critiques. A l'exception de la CFDT, syndicats de salariés et Medef (pour l'augmentation du coût du travail) n'ont pas tardé à manifester leur mécontentement. La rentrée s'annonce périlleuse pour le gouvernement Ayrault...

Pour en savoir plus, retrouvez notre rubrique Retraites (dépêches, Guides retraite, forum dédié, simulateur etc.)

J.G


A lire également sur Boursorama :

Retraites : 43 ans de cotisations à partir de 2035

Retraites: le gouvernement doit maintenant convaincre les Français

Retraites : réactions contrastées dans la classe politique après les annonces de Jean-Marc Ayrault

Retraites : une mini-réforme selon Le Figaro

Retraites : les réactions en direct avec Le Parisien

Pour sa rentrée, le Medef critique la réforme du gouvernement

Réforme des retraites : Bruxelles demande des précisions à la France

Un salarié sur cinq exerce un métier pénible selon Marisol Touraine


En vidéo sur Boursorama :

L'intervention de Jean-Marc Ayrault (AFP Video)


L'analyse de Nicolas Doze (BFM Business)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1465856 le mardi 3 sept 2013 à 11:00

    Pas d'égalité en France , tant qu'on aura pas aligné les retraites des fonctionnaires sur celle du privé . De plus certains médias avancent que pour le privé notre retraite est calculée sur les 25 meilleurs années : C'EST FAUX !!! Ce sont 25 années prises suite à un calcul incompréhensible : la preuve : aujourd'hui après 10 ans de retraite , je ne suis toujours pas à 40% de mes derniers salaires .........

  • cbocahut le lundi 2 sept 2013 à 08:25

    http://russeurope.hypotheses.org/414

  • d.e.s.t. le vendredi 30 aout 2013 à 20:53

    Mais je disais que prendre une mesure qui aura son effet en 2035, c'est se moquer des Français ou bien être complètement déb.l.!

  • d.e.s.t. le vendredi 30 aout 2013 à 20:51

    Je n'ai pas pu poster mon commentaire parce que je qualifiais JMZERo de déb?l? profond!La censure socialiste est en marche!

  • ED4323 le vendredi 30 aout 2013 à 17:29

    Le miteux nous l'a bien mis en 1982Ex retenue sur fiche de paye en 1982 12,9% En 1995 21,07 % EN 2011 22,315A cela ajouté la CSG sur tous les revenus Et prenez en considération que votre retraite est basé non plus sur les 10 meilleurs années mais SUR 25 ....!!!Alors vous l'avez bien payé votre retraite à 60 ANS !!!!

  • neutro le vendredi 30 aout 2013 à 16:43

    C´est vraiment une information biaisée qui est fournie au bon peuple. Voici les vrais chiffres (simplifiés): en 2020, il manquera au minimum 7 Mds euro pour le régime général, supposons que cette réformette réussisse, il manquera encore 7 Mds pour les retraites complémentaires mais c´est le boulot des partenaires sociaux et encore 7 Mds pour les agents de l´Etat et assimilés, mais chut, défense d´en parler...

  • m1234592 le vendredi 30 aout 2013 à 14:20

    2035 la démographie aura résolu le problème ... si d'ici là l'édifice ne s'est pas écroulé!La démographie ... essentiellement celle des émigrés, refusant la qualification et qui ne trouvera pas de travail et restera à la charge de notre société. Je suis infiniment triste pour nos enfants et je les encourage à quitter la France. Ce que je vais faire d'ici 2 ans !

  • g.cado le vendredi 30 aout 2013 à 10:40

    Je trouve que c'est une bonne réforme, les retraités actuels et le capital sont épargnés ainsi que les régimes spéciaux. Je soutiens ce gouvernement désormais. Il est encore meilleur que M. Sarkozy pour préserver les fruits du capital et saigner les salariés.

  • aschmit8 le vendredi 30 aout 2013 à 10:35

    Qu'on arrête de parler de "réforme" des retraites. Ces bons à rien n'ont rien fait d'autre que d'augmenter les cotisations et de repousser le reste dans 20 ans.. D'ici là, ils seront à l'abri ou bien juger pour leur incapacité.

  • cbonerba le vendredi 30 aout 2013 à 10:00

    pendez les tous et enterrez les survivants