Réforme des retraites : la France doit aller plus loin, selon l'OCDE

le
6
L'allongement de la durée de cotisation va dans le bon sens, selon l'Organisation de coopération pour le développement économique. L'âge de départ devrait avoisiner les 67 ans dans les pays développés en 2050.

Effort insuffisant. C'est le verdict de la très influente Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) sur la réforme des retraites du gouvernement Ayrault, à l'occasion du rapport annuel sur les systèmes de retraite. Le projet est examiné en vote bloqué et en deuxième lecture ce mardi à l'Assemblée nationale. Il prévoit entre autres d'allonger la durée de cotisation de 41,5 à 43 ans entre 2020 et 2030.

La France prend trop son temps pour suivre les «deux tendances» observées par l'OCDE dans les pays développés en matière de retraites. A savoir le report de l'âge de départ à la retraite, qui «atteindra au minimum 67 ans dans les pays de l'OCDE à l'horizon 2050», afin d'améliorer les finances des caisses de retraites. La France en est loin. Pourtant le système des retraites hexagonal, n'est pas moins menacé par le vieillissement de la population que ceux des autres pays de l'OCDE. Certains États, relève l'organisation, ont redoublé de prudence en mettant en place des règles d'or. Ces dernières visent à rééquilibrer automatiquement les finances des retraites en cas de dérapage, comme en Allemagne. Rien de cela de ce côté-ci du Rhin. Le gouvernement Ayrault s'est contenté d'inventer un «conseil de surveillance» des retraites sans pouvoir de décision.

Deuxième axe observé ces dernières années, la réduction des avantages liés aux systèmes de retraite. «Les réformes ont diminué les bénéfices que les actifs, qui entrent aujourd'hui sur le marché du travail, retirent du système», note l'OCDE. Les salariés devront travailler plus longtemps pour des obtenir pensions de retraites moins généreuses qu'avant. Toutefois, les pays développés se sont concentrés à protéger les plus pauvres des retraités des baisses de pension - sauf en Suède - et ont demandé les efforts les plus grands aux plus aisés. Le gouvernement Ayrault a, pour le coup, suivi la même stratégie dans le cadre de sa réforme.

D'ailleurs, la réduction du taux de pauvreté a été un des succès des systèmes de retraites de ces dernières années. Il s'élevait à 12,8% en 2010, contre 15,1% en 2007. Et ce, «malgré la grande dépression», insiste l'OCDE. Les nouveaux pauvres ne sont plus les seniors, explique l'institution, mais les jeunes.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • quibe le mercredi 27 nov 2013 à 10:46

    C'est vrai, il faut avoir l'esprit de justice et l'esprit Républicain ... les salariés du privé doivent payer les 35 milliards d'euros qui manquent dans les caisses de ceux qui ne savent que dépenser !

  • Urfee le mercredi 27 nov 2013 à 08:19

    Vous ne savez pas gérer votre argent . . . vous ne savez pas vivre en bonne santé . . . vous ne savez pas être heureux . . . mais les socialistes sont là pour dépenser l'argent que vous avez gagné, pour creuser le trou de la Sécu, pour faire votre bonheur, à votre place ! Merci Qui ?

  • Al20156 le mardi 26 nov 2013 à 18:36

    et les fonctionnaires et tous les regimes spéciaux a supprimer .

  • jpdeniel le mardi 26 nov 2013 à 18:23

    moi je m'en fout ... je Krèverai bien avant !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! je reste juste en vie jusqu'a ce que mon dernier gosse ne veuille plus voir ma G eu.le !!!!!!!!!!!!!!!! après je dégage avec 4 somnifères .... trois verres de SKI bien tassés ... dans un bon bain bien chaud avec une bonne muzik et des bougies ... comme whitney

  • M1325704 le mardi 26 nov 2013 à 14:38

    Jamais on ne parle des retraites des politiques

  • troteldo le mardi 26 nov 2013 à 12:34

    Après 70 ans, il va falloir se sacrifier. Comme les vieux Indiens d'Amérique qui se laissaient mourir quand ils devenaient une charge pour la tribu. Retraite à 67 ans, décès à 70 ! Mais patience, la pollution et le stress vont régler le problème des retraites très bien tôt.