Réforme des impôts : «du bricolage» pour Emmanuelle Cosse et Eric Besson

le
23
Réforme des impôts : «du bricolage» pour Emmanuelle Cosse et Eric Besson
Réforme des impôts : «du bricolage» pour Emmanuelle Cosse et Eric Besson

Emmanuel Macron a beau dire qu'il veut travailler à la stabilité fiscale, les dernières annonces de Manuel Valls en la matière, avec, principalement, la suppression de la première tranche de l'impôt sur le revenu, laissent dans le flou aussi bien les contribuables que les politiques. Ce jeudi matin, Emmanuelle Cosse et Eric Besson, deux personnalités politiques pourtant antagonistes, se retrouvent sur un point : François Hollande aurait obtenu un large consensus s'il avait réalisé la grande réforme fiscale qu'il promettait pendant sa campagne. 

La suppression de la première tranche est «une bonne idée pour ceux qui vont en bénéficier», a ainsi relevé Emmanuelle Cosse. La secrétaire nationale d'EELV était l'invitée de RTL. Mais, a-t-elle poursuivi, «on est dans un bricolage fiscal; on oscille totalement entre les hausses et les baisses». Selon elle, une réforme d'ampleur de l'imposition des ménages et des entreprises était possible. «Des députés ont travaillé pendant quasiment un an» sur ces sujets et «tout est enterré. Ce n'est pas (cette mesure) qui va résoudre la méfiance des Français à l'égard de l'impôt», a-t-elle critiqué.

Face à elle sur RMC et BFM TV, Eric Besson a parlé d'une même voix : «on assiste à un bricolage dont on comprend bien la raison (...), donner un geste politique au moment du discours de politique générale (du Premier ministre) et de la conférence de presse du président de la République». L'ancien socialiste devenu sarkozyste, notamment en portant le maroquin du ministère de l'Identité nationale, pense lui-aussi qu'un grand chamboulement fiscal était nécessaire et possible «en début de mandat». «Ce qui me frappe avec ce gouvernement, c'est le manque de cohérence. C'est du jamais vu», a énoncé le maire de Donzère, devenu chef d'entreprise. Il «vaudrait mieux, a-t-il estimé, baisser l'impôt de tout le monde que faire sortir une catégorie (de contribuables). On va ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • KAFKA016 le jeudi 18 sept 2014 à 14:27

    Pareil pour les entreprises l'IS va encore changer, le CICE est un une aide lessee sur des années don't les effets se verront peut etre en 2020 .... quell investisseur pourrait venir en France qd la fiscalité change chaque matin!!

  • KAFKA016 le jeudi 18 sept 2014 à 14:24

    Ils ne font pas de politique, ne reflechissent pas aux consequences de leurs declarations, prennent des decisions par reaction, pas de politique fiscal, pas de stratégie économique, pas de modèle social viable et réaliste, ... pourtant ils ont eu 10 ans pour s'y preparer....leur logiciel est "has been" et bug sans arret ...

  • mfouche2 le jeudi 18 sept 2014 à 14:21

    Tous nos petits tous petits politiques n'agissent avec comme seul objectif que le clientelisme dans le seul souci de leur reelection . C'est le système qu il faut entièremznt revoir , pour limiter à un seul renouvellement tous les mandats . Qui peut approuver qu'un individu préside aux destinées d'une commune pendant 25, 30 ou 35 ans . C'est inadmissible . On devrait consulter les français sur ce qui est un vrai grand problème de démocratie , dans un pays qui se veut un modèle .

  • knbskin le jeudi 18 sept 2014 à 13:01

    C'est du n'importe quoi ... Venez donc travailler avec nous à "Nous Citoyens" sur des projets sérieux de réformes ... :D

  • M2723293 le jeudi 18 sept 2014 à 12:21

    Les avis de Coste et Besson, n'ont aucun intéret.Il serait plus judicieux de demander aux citoyens qui vont en bénéficier, si ca les intéresse.

  • frgillon le jeudi 18 sept 2014 à 12:18

    C'était pour faire voter la confiance.

  • M8603854 le jeudi 18 sept 2014 à 11:25

    Calcul vite fait: pour neutraliser la suppression de la tranche à 5.5% il suffit de passer la tranche des 14% à 15.5%: on arrive à peu près au chiffre de Vals. Au delà, ce serait une arnaque. Mais la mesure aiderait vraiment les familles à 3 enfants et plus. Dépéchez-vous de procréer ou adoptez avant 2016!

  • frk987 le jeudi 18 sept 2014 à 11:16

    Le problème en France est cette vision uniquement électoraliste à 5 ans. Tout mandat devrait être UNIQUE, au moins là, pas de carrière à faire, une simple mission, que ça plaise ou pas au bon peuple, les réformes seront faites.

  • pichou59 le jeudi 18 sept 2014 à 11:05

    qu'ilz commencent par imposer leurs indemnités non imposables, comme dans le privé!!!!; supprimer leur régime fiscal avec la retenue à la source , particulièrement pour les cumulards!!!!supprimer leur régime spécial de retraite!!!! supprimer les "caisses noires" des 2 assemblées!!!! limiter à 2 renouvellement de mandat ce qui évitera qu'ils se transformnte en "seigneur"

  • gchevrie le jeudi 18 sept 2014 à 10:56

    mesure purement electoraliste .Aucune vision de long terme .Le drame est qu'à droite ils ne voient ,eux aussi , pas plus loin que les échéances électorales . L'interet général , tout le monde politique s'en fout .