Réforme des collèges : la grève des profs fait un flop

le
0
Réforme des collèges : la grève des profs fait un flop
Réforme des collèges : la grève des profs fait un flop

Moins de 5% des professeurs des collèges publics étaient en grève jeudi contre la réforme du collège. L'appel était lancé par l'intersyndicale du second degré une semaine après la rentrée. Selon les chiffres communiqués par le ministère de l'Education nationale, 4,6% des enseignants des collèges publics, 1,1% des enseignants des lycées d'enseignement général et technologique publics et 0,4% des enseignants des lycées professionnels publics sont grévistes.

 

Manif en cours depuis 14 heures à Paris

 

Une manifestation s'est élancée ce jeudi, à 14 heures, à Paris, depuis la place de la Sorbonne, jusqu'au ministère de l'Education nationale. L'intersyndicale constituée du Snes-FSU, premier syndicat du secondaire, Snep-FSU (enseignement professionnel), FO, CGT, Sud et Sundep (privé) a appelé à cette grève contre la réforme et les conditions de rentrée, avec un défilé dans la capitale. Sans le Snalc, syndicat minoritaire, qui a quitté l'intersyndicale après un désaccord sur les modalités d'action. 

 

 

Départ de la manifestation #Greve8Septembre à Paris pic.twitter.com/NPpi7Jg2IK

— SNES-FSU (@SNESFSU) 8 septembre 2016

 

 

 

 

#Greve8Septembre Départ de la manif parisienne : 14h place de la Sorbonne -> jusqu'au ministère @EducationFrance pic.twitter.com/BdfpBEnRRO

— SNES-FSU (@SNESFSU) 8 septembre 2016

 

 

 

Les cortèges en province qui se sont déroulés dans la matinée étaient aussi clairsemés : les manifestants étaient entre 200 et 300 à Lille, une cinquantaine à Bordeaux, une centaine à Nice, entre 140 et 200 à Toulouse, où les participants ont renoncé à défiler faute de combattants.

 

Les organisations syndicales craignent notamment une « mise en concurrence » des matières et des collèges, voire un grignotage des horaires des disciplines.

 

Le taux de grévistes a chuté depuis le 31 mars : 9,2% des professeurs ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant