Réforme constitutionnelle : un aveu d'échec pour François Hollande ?

le
0

La réforme constitutionnelle, qui prévoyait l'inscription dans la Constitution de l’état d'urgence et de la déchéance de la nationalité, a finalement été abandonnée ce mercredi, le 30 mars. Et ce, après quatre mois d'intenses débats. Depuis l'annonce de cet abandon, gauche et droite se rejettent la faute. Pourquoi un tel échec ? Quelles conséquences pour François Hollande à un peu plus d'un an de la présidentielle ?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant