Réforme constitutionnelle : Badinter ne l'aurait pas votée

le
0
Robert Badinter n'aurait pas voté la réforme constitutionnelle.
Robert Badinter n'aurait pas voté la réforme constitutionnelle.

L'ancien garde des Sceaux Robert Badinter n'aurait pas voté la réforme constitutionnelle en tant que telle. Au micro d'Europe 1, il a même estimé que ce n'était pas une « bonne loi ». S'il était encore ministre, Robert Badinter aurait « très légèrement modifié le texte existant pour l'améliorer ». Pour l'homme à l'origine de l'abrogation de la peine de mort, aucun progrès n'a même été fait. « Par rapport au texte existant, qui prévoit la déchéance, je ne peux pas dire qu'il y ait un progrès. La formule de la fin du texte, s'agissant d'atteintes graves à la vie de la nation, est pour un juriste imprécise. Elle vise les délits, alors que ça devrait être marqué déchéance de nationalité de celui a qui a commis à l'égard de la nation des crimes d'une importance extrême », a tranché sévèrement Badinter.

« La déchéance de nationalité doit demeurer un principe et un symbole. Ce n'est pas fait pour être transformé en mesure de sécurité », a poursuivi Robert Badinter. Et d'estimer que les crimes commis par les terroristes se situent « au niveau des crimes contre l'humanité » et non seulement des « atteintes graves » à l'intégrité de l'État français. « Les terroristes abattent au nom d'une idéologie avec laquelle notre société et notre civilisation n'ont rien à faire », a-t-il renchéri.

Éloge de Laurent Fabius

Ce n'est pas tout....

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant