Refondation de l'école : le Sénat vote le projet de loi de Peillon

le
0

Après l'Assemblée nationale le 19 mars, le Sénat a adopté en première lecture dans la nuit de vendredi à samedi le projet de loi de refondation de l'Ecole. Il doit désormais retourner au Palais Bourbon, pour une seconde lecture. Vincent Peillon a assuré qu'il «défendra jusqu'au bout les changements pertinents introduits au Sénat». Le texte a été adopté par 176 voix contre 171. L'opposition UMP, UDI-UC a voté contre tandis que PS, CRC (communistes), RDSE (à majorité radicaux de gauche) et Ecolos ont voté pour.

C'est l'un des rares textes du gouvernement a avoir été approuvé par le Sénat de gauche sans l'apport de voix de droite. La partie était pourtant loin d'être jouée, les sénateurs communistes dont les 20 voix sont indispensables à une majorité de gauche très étroite ne jugeant pas le projet à la hauteur de l'ambition. Mais le ministre de l'Education, Vincent Peillon a su faire des pas vers les communistes, souvent contre l'avis de Matignon, retirant par moment certains de ses amendements. Résultat : dans le texte, le curseur a été placé à gauche, notamment sur les missions premières de l'école..

Le projet de loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'Ecole de la République prévoit la création de 60 000 postes dans l'éducation en cinq ans, réinstaure une formation des enseignants dès la rentrée 2013 avec les Ecoles supérieures du professorat et de l'Education (Espe) et donne la priorité au primaire avec notamment un renforcement de la scolarisation des moins de trois ans. Il fixe de grandes orientations et devra pour partie être concrétisé par de futurs décrets ou circulaires.

La devise de la République obligatoire

Le Sénat a réécrit l'article 3 sur les missions premières de l'école affirmant les principes notamment de mixité sociale, de coopération entre élèves, de reconnaissance que chacun doit être considéré comme capable d'apprendre. La Haute assemblée a...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant