Référendum le 25 octobre au Congo sur le mandat présidentiel

le
0

BRAZZAVILLE, 6 octobre (Reuters) - Le gouvernement de la République du Congo a annoncé la tenue le 25 octobre d'un référendum sur une réforme constitutionnelle qui pourrait permettre au président Denis Sassou Nguesso de briguer un troisième mandat l'an prochain. Agé de 71 ans, Sassou Nguesso a dirigé le Congo pendant trente-deux ans, en deux périodes séparées. Il a été élu deux fois à la présidence, en 2002 et 2009, mais n'a pas officiellement annoncé qu'il serait candidat l'an prochain. La Constitution congolaise de 2002 limite à deux le nombre de mandats présidentiels et exclut les candidats de plus de 70 ans. Clément Miérassa, dirigeant du Parti social-démocrate congolais (PSDC, opposition), a dénoncé "un coup d'Etat constitutionnel". "Le président est dans sa logique et tient coûte que coûte à réaliser son coup d'Etat constitutionnel", a-t-il dit. "C'est à la fois triste et désolant pour la démocratie congolaise et africaine en général. Pour nous, la lutte sera menée jusqu'au bout pour s'opposer à son projet qui ne repose sur aucune base juridique." Fin septembre, des dizaines de milliers de manifestants se sont rassemblés à Brazzaville, la capitale, pour crier leur opposition à ce projet de réforme constitutionnelle. Les manifestants brandissaient des pancartes où on pouvait lire "Sassou dehors" et "Le Congo n'appartient pas à Nguesso". (Philon Bondenga avec Emma Farge; Guy Kerivel pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant