Référendum au Danemark sur une plus grande intégration à l'UE

le
0

COPENHAGUE, 7 octobre (Reuters) - Helle Thorning-Schmidt, Premier ministre du Danemark, a annoncé mardi au Parlement qu'un référendum serait organisé sur une plus grande intégration du pays à l'Union européenne. Le Danemark n'appartient pas à la zone euro et n'a pas adhéré à certaines mesures du traité de Maastricht de 1992 concernant la justice, les affaires intérieures et la défense commune, au terme d'une procédure d'"opt-out". En 2000, les Danois avaient voté une nouvelle fois et dit "non" à l'euro. Helle Thorning-Schmidt est pour sa part favorable à une plus grande intégration de son pays dans l'UE. S'adressant mardi aux députés à l'ouverture de la nouvelle session parlementaire, elle s'est prononcée pour l'organisation d'un référendum sur ce sujet après les élections législatives prévues fin septembre 2015. Les sondages donnent le gouvernement actuel, dirigé par les sociaux-démocrates, en mauvaise posture pour ces élections. Helle Thorning-Schmidt a notamment souligné que si le Danemark voulait garder sa place au sein d'Europol, l'agence européenne de coopération policière, il devrait accepter les règles de l'UE sur la justice et les affaires intérieures. Elle a toutefois insisté pour que son pays, inquiet du nombre croissant de demandeurs d'asile, puisse conserver une marge de manoeuvre concernant la politique d'immigration. (Teis Jensen et Sabina Zawadzki; Guy Kerivel pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant