Réélection de justesse du président zambien Edgar Lungu

le
0
    LUSAKA, 15 août (Reuters) - Le président zambien Edgar Lungu 
a été réélu de justesse lundi lors d'un scrutin présidentiel que 
son principal adversaire a jugé entaché d'irrégularités 
présumées commises par la commission électorale. 
    Lungu a obtenu 50,35% des suffrages contre 47,63% à l'homme 
d'affaires Hakainde Hichilema qu'il avait déjà battu de peu l'an 
passé lors d'une élection pour désigner le successeur de Michael 
Sata décédé en octobre 2014. 
    A l'annonce des résultats définitifs, les partisans du Front 
patriotique (FP) de Lungu sont descendus dans les rues de Lusaka 
pour manifester leur joie. 
    Hichilema, chef de file du Parti unifié pour le 
développement national (UPND), accuse les responsables 
électoraux de collusion en faveur de Lungu depuis le début du 
dépouillement entamé jeudi soir. 
    "Nous avons la preuve que les suffrages pour Haikande 
Hichilema ont été volontairement réduits en collusion avec la 
commission électorale de Zambie", a indiqué Jack Mwiimbu, avocat 
de l'UPND, devant la presse. 
    Le juriste a ajouté espérer que la cour constitutionnelle 
prononcerait la nullité de ces résultats. 
     
     
     
 
 (Chris Mfula et Stella Mapenzauswa; Pierre Sérisier pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant