Réduction des impôts : cafouillage au gouvernement

le
3

Le ministre de l'Économie et des Finances, Pierre Moscovici, s'est montré moins catégorique que son collègue du Budget, Bernard Cazeneuve, sur la baisse des impôts dès 2015. L'Élysée veut baisser les impôts des ménages en 2015

Difficile de s'y retrouver. Mardi, l'entourage du chef de l'État, François Hollande, affirmait qu'il ferait tout pour baisser les impôts des ménages dès 2015. Ce mercredi matin, le ministre du Budget, Bernard Cazeneuve, lui a emboîté le pas. «L'objectif est de baisser les impôts le plus vite possible. Si nous pouvons le faire (baisser les impôts dès 2015, ndlr), nous le ferons», a-t-il affirmé sur les ondes de France Info.

Pourtant, ce même Bernard Cazeneuve soutenait, la semaine dernière, que les impôts pourraient baisser mais seulement à partir de 2016. Pourquoi ces changements incessants? «Ca ne change pas, répond le ministre. Notre objectif est de baisser la pression fiscale de 0,3 point d'ici 2017, de 46,1% à 45,8%. Nous allons atteindre cet objectif. Plus vite nous ferons des économies, plus vite nous réduirons les impôts».

Mais, quelques minutes plus tard, cette fois sur BFM TV/RMC, Pierre Moscovici, s'est montré moins catégorique: «si les discussions que nous menons(...) sur la fiscalité des entreprises ou des ménages, si la croissance et les économies le permettent, si les marges de man½uvre apparaissent, alors des gestes seront faits». Jusqu'à présent, la trajectoire des finances publiques publiée à l'automne par Bercy prévoyait une stabilisation des prélèvements obligatoires en 2015 et 2016, puis une baisse à partir de 2017.

Ces tergiversations n'ont pas échappé aux syndicats, parmi lesquels la CGT qui ne croit pas que les impôts pourraient baisser dès 2015. «Il faut attendre le moment venu, a déclaré le secrétaire général de la CGT, Thierry Lepaon. Faire croire aujourd'hui aux Français que les impôts baisseront en 2015 alors que l'on est dans une situation qui est catastrophique d'un point de vue financier, je pense que ce n'est pas raisonnable».

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ceriz le mercredi 22 jan 2014 à 10:47

    il faut virer tous les politiques et instaurer un autre mode de gestion de la nation, par des gens de le société civile n'ayant pas pour objectif de se faire élire cumuler les avantages et doubler ou tripler leurs mandats!les politiques ont montré leurs limites et surtout leur incapacité à driver une nation..c 'est au peuple de réagir

  • ceriz le mercredi 22 jan 2014 à 10:46

    il faut virer tous les politiques et instaurer un autre mode de gestion de la nation, par des gens de le société civile n'ayant pas pour objectif de se faire élire cumuler les avantages et doublé ou tripler leurs mandats!les politiques ont montré leurs limites et surtout leur incapacité à driver une nation.

  • p.lepelt le mercredi 22 jan 2014 à 10:44

    Comme si les socialistes étaient capables de réduire les impôts et la dépense publique !! Autan demander à des morpions d'être végétariens!