Réduction d'impôts pour les travaux de rénovation énergétique

le
0

Depuis 2005, il existe un crédit d'impôt développement durable (CIDD) accordé pour les travaux de rénovation énergétique effectués dans la résidence principale. Le point pour 2014.

Le Crédit d'impôt développement durable

Le crédit d'impôt développement durable est instauré depuis le 1er janvier 2005. Son objectif initial était d'encourager les bouquets de travaux réalisés dans les résidences principales, visant à améliorer les performances énergétiques des logements. Au fil des années, le CIDD a été modifié selon les lois de finances. Une dernière version est en application depuis le 1er septembre 2014, sous l'intitulé « crédit d'impôt pour la transition énergétique ». Ce crédit d'impôt a été mis en place par la loi de finances pour 2015.

Le fonctionnement du crédit d'impôt

Le CIDD avait la faiblesse de présenter des taux variables selon la nature des travaux effectués et les années. Désormais, le crédit d'impôt accordé est assorti d'un taux unique de 30%, sans nécessité de réaliser plusieurs travaux énergétiques : un seul suffit. Les personnes ayant engagé des travaux éligibles entre le 1er janvier 2014 et le 31 août 2014 peuvent bénéficier d'un taux transitoire de 25%.

Les conditions d'éligibilité

Le crédit d'impôt peut être accordé pour les travaux d'isolation thermique, pour l'installation de chaudières à condensation ou autres équipements producteurs d'énergie employant une énergie renouvelable. Par ailleurs, le chantier doit être assuré par un professionnel portant la mention « RGE » (reconnu garant de l'environnement).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant