Redresser les comptes est douloureux mais nécessaire, dit Cahuzac

le
8
JÉRÔME CAHUZAC JUGE NÉCESSAIRE DE REDRESSER LES COMPTES PUBLICS
JÉRÔME CAHUZAC JUGE NÉCESSAIRE DE REDRESSER LES COMPTES PUBLICS

PARIS (Reuters) - Le redressement des comptes publics est douloureux mais nécessaire pour que la France conserve la maîtrise de ses finances publiques, déclare le ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, dans un entretien au Journal du Dimanche.

Le gouvernement, qui vient d'abandonner son objectif de réduire les déficits à 3% du PIB cette année, vise 5 milliards d'euros d'économies supplémentaires en 2014 sur le seul périmètre de l'Etat et cherchera 6 milliards de recettes nouvelles pour maintenir le niveau des prélèvements globaux.

Pour cette année, "compte tenu de la faiblesse de la conjoncture actuelle, il n'est pas question de demander d'efforts nouveaux aux Français", dit Jérôme Cahuzac.

Pour trouver 5 milliards l'an prochain, "tous les crédits sont potentiellement visés", ajoute-t-il. "Il n'y a pas de ministère intouchable. Mais l'Education nationale, la police et la gendarmerie sont exemptées d'effort sur leurs effectifs."

"Cela peut être douloureux mais c'est nécessaire. Nous pouvons agir avec discernement", poursuit Jérôme Cahuzac. "Sans cet effort, notre pays perdrait le contrôle de ses finances. Il n'aurait plus les moyens d'investir pour sortir de la crise."

Quant aux 6 milliards d'euros de prélèvements nouveaux en 2014, "aucune décision n'est prise sur le détail", dit-il.

"Nous sommes chargés de relever le défi de l'ajustement de nos comptes dans un contexte économique très difficile. Le plus simple est d'assumer cette difficulté, de dire la vérité aux Français", ajoute le ministre du Budget, "car plus les efforts sont rudes, plus la pédagogie est nécessaire".

Le gouvernement doit présenter dans les prochaines semaines la nouvelle trajectoire prévisionnelle des finances publiques, qui doit selon lui atteindre l'équilibre structurel fin 2017.

Jean-Baptiste Vey, édité par Pascal Liétout

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 300CH le dimanche 10 mar 2013 à 12:42

    “si C'est cela "l'amour de son peuple" pour toi MOI PRÉSIDENT, vouloir tout donner?, tout prendre, tout sacrifier, sans espoir de retour.”

  • fbordach le dimanche 10 mar 2013 à 11:45

    S'ils etaient courageux ils reviendraient a la suppression d'un poste de fonctionnaire sur deux, s'ils etaient vraiment courageux a deux sur trois. quant a l'educatiob natinale, vu les resultats ramenes aux effectifs il faudrait peut etre enfin se poser les bonnes questions. Maintenant,, comme ils ne sont pas courageux et ont besoin de leur electorat une petite taxe, dans le respect de la justice sociale, bien sur, ne devrait pas tarder a etre pondue...Allez, le changement c'est maintenant !

  • 300CH le dimanche 10 mar 2013 à 10:41

    mdr "Notre cher MOI PRÉSIDENT avait annoncé en 2012 une nette amélioration de la situation économique à l'horizon 2013... Or, si l'on regarde dans le dictionnaire la définition du mot horizon, il est noté: ligne imaginaire qui recule au fur et à mesure que l'on avance! Il semblerait que ça se confirme..."

  • knbskin le dimanche 10 mar 2013 à 10:40

    .../... qui repose en fait uniquement sur les personnes de moins en moins nombreuses qui créent des richesses. Le problème est que ce système ne peut qu'imploser, à court terme maintenant, alors que nous avons TOUS LES MOYENS de faire beaucoup mieux. Même actuellement, la France contnue d'assurer sans contrepartie à ses prétendus "pauvres" un revenu supérieur à celui de la plupart des Terriens et de beaucoup d'européens.

  • knbskin le dimanche 10 mar 2013 à 10:38

    Les bénéficaires des ces allocations se comptent par millions. Sans parler de la CMU, etc. Dans ces conditions, pourquoi aller bosser ou se décarcasser pour gagner à peine plus ? On peut arriver à très bien vivre dans ces conditions, si on est frugal et de se passer du dernier iphone. Tout cela ajouté aux autres dépenses invraisemeblables de l'Etat fait un trou sasn fond .../...

  • knbskin le dimanche 10 mar 2013 à 10:36

    Le RSA et l’aide au logement représentent pour un couple avec un enfant, 12 000 € par an sans rien faire. Pour les personnes âgées, c’est l’aspa (en gros, 9 000 € pour une personne seule, et 14 000 € pour un couple - par an). A comparer avec les revenus MOYENS des européens http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=98&ref_id=CMPTEF04264 Ahurissant, non ? Cependant, les clochards restent clochards. Il n'y aurait pas un problème quelque part ? :)

  • gustav10 le dimanche 10 mar 2013 à 10:26

    C'est pas un état, ce sont des profiteurs incompétents.

  • 2445joye le dimanche 10 mar 2013 à 10:20

    Les merveilles de la rhétorique qui permettent de dire dans un même souffle qu'on va prélever 6 milliards d'impôts supplémentaires sans augmenter les impôts. Est-il vraiment inenvisageable qu'un Etat qui jette l'argent par les fenêtres de mille façons se serre un petit peu la ceinture en période de vaches maigres ?

Partenaires Taux