Redittometro fait peur aux fraudeurs italiens

le
0
Introduit en 2010, l'ordinateur Redditometro a été réactualisé. Il permet de recouper les déclarations de revenus et les dépenses de plus de 35.000 foyers italiens au cours des 4 dernières années.

Le fisc italien s'est doté d'un «redditometro», robot informatique capable de traquer plus efficacement les fraudeurs, suscitant critiques et crispations au lendemain de son entrée en service. Le «redditometro» - «indicateur de richesse» - entré en fonction lundi est un outil informatique qui permet de recouper les déclarations de revenus et les dépenses de plus de 35.000 foyers italiens au cours des 4 dernières années.

En cas d'écart de plus de 20% entre les sommes déclarées et les sommes dépensées, un contrôle fiscal est immédiatement déclenché. «Les 007 du fisc», très redoutés par les Italiens, sont en réalité des dizaines d'ordinateurs reliés à différentes banques de données contenant les traces de transactions effectuées par les contribuables. Tout est ex...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant