Redécouvrez les atouts du PEL  

le
0

Le PEL n'est pas ringard ! Il faut, au contraire, le redécouvrir. Pour son taux, sa fiscalité, son mode de fonctionnement.  

Pour en tirer le maximum, une seule solution : regarder ce qu'il y a sous le capot. 

Comment fonctionne le PEL  

Le PEL comprend deux phases... 

Une phase d'épargne pendant laquelle vous effectuez des versements réguliers sur votre plan. Et, après quatre ans, une phase de prêt pendant laquelle vous empruntez l'argent nécessaire à votre projet immobilier.

Ses atouts ? 

Pendant la phase d'épargne : 
- le placement accessible à tous (minimum de versement à l'ouverture de 225 euros, puis 45 euros par mois ou 540 euros par an) 
- le taux attrayant (2,5%, voire 3,5% avec la prime d'Etat)
- le taux est garanti pendant toute la durée de vie du plan (ce n'est pas le cas du Livret A).
- Vous ne payez pas d'impôt jusqu'à la douzième année. Et les prélèvements sociaux ne sont pas prélevés chaque année mais seulement au dixième anniversaire et ensuite chaque année.
- Aucun risque 

Pendant la phase de prêt : 
- Vous empruntez  à un taux connu d'avance : 4,2% pour les plans ouverts en 2014. 4,2% ,  c'est peu attractif aujourd'hui, mais demain qui sait si les taux flambent... A noter : le prêt PEL est considéré par les banques comme un apport personnel et la banque ne peut vous le refuser. 
 

Le PEL est-il intéressant pour tous les profils d'épargnants ? 

Oui. 
-

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant