Redécoupage territorial : la piste d'une France à 12 régions

le
1
Redécoupage territorial : la piste d'une France à 12 régions
Redécoupage territorial : la piste d'une France à 12 régions

Douze régions, une Normandie unie, Nantes en Bretagne et les Pays-de-la-Loire démantelés. C'est grossièrement le portrait administratif de la France de demain tel que l'envisagerait le gouvernement, selon «Challenges».

Lors de son discours de politique générale, prononcé mardi, le Premier ministre Manuel Valls a proposé «de réduire de moitié le nombre de régions» d'ici 2017.

Parmi les scénarios qu'envisagerait le gouvernement, l'hebdomadaire juge que «le plus réaliste» serait celui d'une France métropolitaine à 12 régions, un projet qui aurait été «présenté à l'Elysée le 10 mars». Un autre projet, annoncé en janvier par le député PS Thierry Mandon, évoquait un passage à «une quinzaine de régions».

Auvergne et Rhône-Alpes ensemble

Selon «Challenges», trois régions demeureraient intactes : l'Île-de-France, la Provence-Alpes Côte d'Azur et la Corse. La Bourgogne et la Franche-Comté fusionneraient, tout comme la Picardie et le Nord-Pas-de-Calais, la Basse Normandie et la Haute Normandie, le Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, ainsi que l'Auvergne et Rhône-Alpes. Deux entités regrouperaient trois anciennes régions : l'Alsace, la Lorraine et la Champagne-Ardennes, ainsi que le Poitou-Charentes, l'Aquitaine et le Limousin.

Le changement le plus radical concernerait la région Pays-de-la-Loire, qui se verrait démantelée. La Mayenne, la Sarthe et le Maine-et-Loire composerait une nouvelle région baptisée Vallée-de-la-Loire avec les départements de l'actuelle région Centre. La Loire-Atlantique rejoindrait elle la Bretagne ; la Vendée intégrerait la région Aquitaine-Poitou-Limousin. Le scénario n'est pas figé, selon Challenges, qui évoque, en outre, un possible rattachement de la Corse à la région Provence.

Le projet de redécoupage territorial en 12 régions.

77 % des Français refusent la disparition de leur région

Hasard ou pas, c'est justement dans les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le vendredi 11 avr 2014 à 15:08

    l'Etat jacobin dans toute sa splendeur : qu'il commence a supprimer les services qui correspondent aux activités transférées aux collectivités, qu'il congédie la moitié des effectifs de diplomates inutiles ! Après les USA, la France entretient le second réseau diplomatique au monde ! N'importe quoi !