Redécoupage des cantons : l'UMP crie au charcutage

le
0
Les présidents de conseils généraux de droite accusent le gouvernement, qui prépare un redécoupage des cantons, «d'arrière-pensées».

Les quelque quarante présidents de conseils généraux de droite et du centre sont l'arme au pied. Ils prêtent l'intention au gouvernement de vouloir faire basculer à gauche de nombreux départements à la faveur du redécoupage des cantons en préparation. «Le Conseil d'État pourrait être saisi de milliers de recours» si les craintes de l'opposition se vérifient, a averti mercredi le sénateur UMP Éric Doligé, président du conseil général du Loiret.

Une loi promulguée voilà deux mois a institué la parité dans les conseils généraux. L'Élysée entend diviser par deux le nombre de cantons. Dans les «supercantons» ainsi créés, les électeurs devront, au moyen d'un seul bulletin, désigner non plus un élu, mais deux. Et un de ces deux élus devra obligatoirement être une femme. Mais, «la parité n'est qu'un faux nez qui cache des arrière-p...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant