Recul surprise du bénéfice de H&M au 4e trimestre

le
0
BAISSE DU BÉNÉFICE DE H&M AU 4E TRIMESTRE
BAISSE DU BÉNÉFICE DE H&M AU 4E TRIMESTRE

STOCKHOLM (Reuters) - Hennes & Mauritz (H&M) a annoncé jeudi, contre toute attente, une baisse de son bénéfice imposable au quatrième trimestre de son exercice et a jugé que 2012 s'annonçait difficile en raison d'une dégradation du contexte économique sur beaucoup de ses marchés.

Le groupe suédois, dont le principal concurrent est le premier distributeur mondial d'articles de confection Inditex, a souligné qu'il avait été contraint de réduire ses prix plus que d'habitude pour assurer la rotation de ses stocks au cours du trimestre écoulé et depuis le 1er janvier.

"La plupart des indicateurs suggèrent que le climat macroéconomique sur beaucoup de nos marchés continuera d'être difficile au cours de 2012", déclare dans un communiqué le directeur général Karl-Johan Persson.

Mais il a dit être confiant dans le choix du groupe de ne pas augmenter ses prix malgré le renchérissement des matières premières, qui devrait selon lui consolider la position de H&M sur le marché à long terme.

Le bénéfice imposable de la deuxième chaîne mondiale de confection est revenu à 6,80 milliards de couronnes (761 millions d'euros) sur la période septembre-novembre contre 7,18 milliards un an auparavant. Le consensus Reuters donnait un bénéfice inchangé.

La marge brute a reculé à 61,9% contre 63,2% un an auparavant, alors que le consensus l'attendait à 62,5%.

H&M a maintenu son dividende à 9,50 couronnes même si certains analystes s'attendaient à une réduction pour la première fois dans l'histoire du groupe.

Les stocks étaient en hausse de 20% à fin novembre par rapport à l'année précédente, en grande partie en raison d'une hausse des coûts d'achat. Un automne plus doux qu'à l'accoutumée a également pénalisé les ventes de vêtements d'hiver.

Les ventes de décembre, premier mois du nouvel exercice de H&M, ont grimpé de 13% d'une année sur l'autre en monnaies locales, contre une prévision de 12%. Les ventes à magasins comparables ont augmenté de 4% (prévision: +3%).

Quant aux ventes enregistrées entre le 1er et le 24 janvier, elles ont bondi de 12% en devises locales.

Vers 09h30 GMT, le titre reculait de 0,94% à la Bourse de Stockholm, tandis que l'indice Stoxx Europe 600 des distributeurs était stable (-0,02%).

Bureau de Stockholm, Jean Décotte pour le service français, édité par Wilfrid Exbratat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant