Recul quasi-général de l'activité industrielle en zone euro

le
0

par Jonathan Cable

LONDRES (Reuters) - L'activité manufacturière dans la zone euro s'est contractée pour le 15e mois consécutif en octobre, montrent les enquêtes mensuelles auprès des entreprises publiées vendredi, qui plaident en faveur d'un assouplissement supplémentaire de la politique de la Banque centrale européenne (BCE).

L'industrie avait été le principal moteur de la reprise après la récession de 2008-2009 mais la situation actuelle est différente, la baisse de l'activité dans les pays "périphériques" ayant entraîné ces derniers mois les pays du "coeur" que sont l'Allemagne et la France.

L'Europe devrait rester le premier frein à la croissance mondiale l'année prochaine en raison de son incapacité à se sortir de la crise de la dette souveraine.

L'Irlande est le seul des 17 pays de la zone euro à avoir renoué avec la croissance du secteur industriel.

"La situation dans les économies du coeur se dégrade. Au lieu que la vigueur du coeur tire la périphérie de la récession, il semble plus probable que le coeur va suivre la périphérie dans la récession", estime Ben May, de Capital Economics.

L'indice des directeurs d'achats (PMI) calculé par le cabinet d'études Markit a reculé à 45,4 en octobre contre 46,1 en septembre et 45,3 selon la première estimation publiée la semaine dernière.

Ce baromètre de l'activité industrielle se situe depuis août 2011 sous le seuil de 50 qui sépare la croissance de la contraction. Le sous-indice de la production est tombé à 45,0 contre 45,9.

En Allemagne, première économie de la zone euro, l'enquête PMI traduit un huitième mois de baisse de l'activité pour l'industrie et en France, le secteur s'est contracté au cours de 14 des 15 derniers mois.

L'Espagne, considérée comme le prochain candidat probable à un plan d'aide financière international, la baisse de l'activité a légèrement décéléré en octobre, une évolution comparable à celle observée en Italie.

BAISSE DES TAUX PROBABLE À COURT TERME

La dégradation des perspectives de croissance dans les principales économies de la zone va conduire la BCE à assouplir encore sa politique monétaire au cours des prochains mois et à ramener son principal taux d'intérêt à un nouveau plus bas historique de 0,5%, estiment les économistes interrogés ces derniers jours par Reuters.

"Au final, le contexte économique reste extrêmement défavorable. De nouvelles baisses de taux seraient totalement justifiées par le scénario économique actuel", explique Annalisa Piazza, de Newedge Strategy.

La banque centrale réunit son conseil des gouverneurs jeudi prochain. D'ici-là, les indices PMI des services devraient confirmer que ce secteur clé de l'économie européenne reste lui aussi en contraction.

L'économie de la zone euro a sans doute renoué avec la récession au troisième trimestre et elle pourrait devoir attendre 2014 pour renouer véritablement avec la croissance, l'année à venir s'annonçant atone.

La situation est un peu meilleure en Asie, où les PMI montrent une timide reprise de l'activité industrielle. Et aux Etats-Unis, la croissance du secteur manufacturier semble avoir atteint en octobre son niveau le plus faible depuis plus de trois ans.

Ce ralentissement quasi-planétaire tarit peu à peu la demande pour les produits industriels fabriqués dans la zone euro: le sous-indice des nouvelles commandes a reculé le mois dernier à 43,3 contre 43,5 en septembre, inscrivant un 17e mois consécutif sous le seuil de 50.

Il a été tiré à la baisse par la demande à l'export, en recul pour le 16e mois d'affilée en dépit des baisses de prix pratiquées pour les entreprises.

"Les industriels sont confrontés à la conjonction défavorable d'une demande faible sur les marchés intérieurs et d'une baisse des flux d'échanges à l'intérieur comme à l'extérieur de la zone euro", résume Chris Williamson, chef économiste de Markit.

Marc Angrand pour le service français, édité par Nicolas Delame

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant