Recul historique de la population espagnole

le
0
La population espagnole a décliné en 2012, pour la première fois depuis les années 1940. En cause: le chômage qui fait fuir les Espagnols et les immigrés.

C'est l'effet direct de la crise, qui dure maintenant depuis 2009 en Espagne, après l'effondrement de la bulle immobilière. Pour la première fois depuis des décennies, la population espagnole est en baisse. Le nombre de résidents a chuté en 2012 de 206.000 pour une population de 47,1 millions, selon les chiffres, publiés ce lundi, de l'Institut national de la statistique. La population de natifs d'Espagne n'a augmenté que de 10.000 personnes l'an dernier, enregistrant sa plus faible progression depuis des années.

La récession persistante - baisse du PIB de 5% depuis 2009 - l'explosion du chômage qui chaque mois bat de nouveaux records à 26%, poussent la population à fuir le pays. À cette conjoncture très difficile, s'ajoutent les mesures d'austérité - gel des salaires, coupes dans les dépense sociales ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant