Recul du bénéfice de HSBC au 1er trimestre

le
2
RECUL DU BÉNÉFICE DE HSBC AU 1ER TRIMESTRE
RECUL DU BÉNÉFICE DE HSBC AU 1ER TRIMESTRE

LONDRES (Reuters) - HSBC a publié mercredi un bénéfice imposable trimestriel en baisse de 20% sur un an, à 6,79 milliards de dollars (4,87 milliards d'euros), conséquence du ralentissement de ses activités de banque d'investissement, en précisant que l'activité était restée faible en avril.

Les résultats du début de l'an dernier (8,4 milliards de dollars de bénéfice imposable sur janvier-mars 2013) avaient en outre profité de cessions d'actifs.

Treize analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un résultat de 6,6 milliards de dollars.

HSBC, plus grande banque d'Europe mais qui réalise la majeure partie de ses profits en Asie, a ajouté que l'activité de sa clientèle était restée "faible" au mois d'avril.

La plupart des banques d'investissement ont vu leurs revenus reculer au premier trimestre dans un contexte défavorable aux transactions sur le marché obligataire et les taux d'intérêt. HSBC précise toutefois avoir gagné des parts de marché dans d'autres domaines, parmi lesquels les actions, la dette et le conseil.

Le directeur général du groupe, Stuart Gulliver, explique que HSBC est désormais engagé dans la deuxième phase de sa transformation, qui vise à rendre la banque moins complexe, plus souple et plus efficace, afin d'assurer aux actionnaires une meilleure rentabilité et des dividendes accrus.

Son directeur financier, Iain Mackay, a précisé que le groupe avait réalisé 275 millions de dollars d'économies au premier trimestre et qu'il avait identifié des opportunités lui assurant de pouvoir atteindre son objectif de deux à trois milliards de dollars de réductions de coûts annuelles.

"Il n'y a aucun relâchement, aucune absence d'opportunité de réaliser des économies de coûts", a-t-il dit aux analystes lors d'une téléconférence.

Le ratio d'exploitation a augmenté à 55,7% sur janvier-mars, un niveau proche de l'objectif du groupe, fixé autour de 55%, mais le rendement des capitaux propres a diminué à 11,7%, sous la fourchette de 12% à 15% visée par la banque.

HSBC a précisé avoir réduit ses coûts d'exploitation de 2% au premier trimestre à 8,8 milliards de dollars, mais hors éléments exceptionnels, ses dépenses ont augmenté de 2%.

Le groupe a supprimé plus de 40.000 emplois et vendu ou fermé quelque 60 filiales sur les trois dernières années pour réduire ses dépenses. Il a toutefois créé 1.100 postes au premier trimestre, principalement pour renforcer ses équipes de contrôle interne et dans des activités considérées comme des domaines de croissance potentiels.

Le bénéfice sous-jacent, qui exclut les produits de cessions d'actifs et l'évolution de la valeur de la dette, est ressorti à 6,6 milliards de dollars, en baisse de 13% sur un an.

A la Bourse de Londres, l'action HSBC perdait 1,04% à 597,8 pence vers 9h55 GMT alors que l'indice Stoxx européen du secteur bancaire abandonnait 0,83%.

(Steve Slater, Véronique Tison et Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7210200 le mercredi 7 mai 2014 à 12:00

    moins de blanchissement?

  • ZvR le mercredi 7 mai 2014 à 11:34

    Les bénéfices de HSBC sont en baisse. Il doit y a des difficultés économiques dans le secteur du traffic de drogue.